Accueil |Culture |

Des activités qui iront crescendo...

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Des activités qui iront crescendo...

Mardi, la fréquentation du public était enregistrée de façon timide au niveau de la Safex, mais gageons que les jours à venir seront comme d'habitude embouteillés...

Invité d'honneur du 23e Sila la Chine est fortement présente avec plus de 40 stands et une délégation dirigée par Liang Yangshun vice-ministre du département communication composé de 150 personnes entre responsables officiels, écrivains, professionnels du livre et journalistes. Mardi 30 octobre aussi il y avait foule à la salle de conférences, placée cette année au pavillon G, à la place du Pavillon central. L'espace qui lui était réservé jadis a été tronqué en effet et remplacé par le Pavillon chinois qui occupe une place de choix à l'entrée du pavillon en question. A l'intérieur d'ailleurs beaucoup de monde traîne. Un pavillon qui ne désemplit pas, malgré la maigre affluence du public au Sila le premier jour. L'explication? En plus des livres proposés sur les étals, destinés pour les grands et les petits, la Chine est également présente à travers une mini exposition à l'entrée, mais aussi avec la présentation de la tradition du thé et surtout la vente de nombreux objets et gadgets liée à la culture du pays du Levant. Entre sacs, estampes et autres jeu pour enfants, les curieux se précipitent davantage sur ces objets appartenant à une culture venue d'ailleurs. S'agissant du livre en question, ce dernier est beaucoup plus décliné en langue chinoise et un peu en arabe. L'Algérien lit-il en chinois? Cela se saurait! La salle de conférence, mercredi dernier, était en tout cas bondée elle aussi. Et pour cause Mo Yan, le prix Nobel de littérature 2012 est venu animer une conférence, lui qui est considéré comme quelqu'un qui ne parle pas beaucoup habituellement, a été reçu avec les honneurs, en présence du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi après avoir reçu aussi la veille la médaille Al Athir du président de la République. Toutefois un expert attira notre attention sur une question bien judicieuse: Et si après tout ça le public lui prendrait l'envie d'acquérir les livres de Mo Yan il ferait comment? De l'avis de cet expert, point de livres de ce grand monsieur au pavillon chinois en langue française.

«Chien blanc et balançoire»
Pour info, la seule maison d'édition française ayant obtenu les droits pour la traduction en langue française reste le Seuil. En effet après maintes recherches, nous découvrâmes deux Livres de poche de Mo Yan en langue française au stand Aterforum. Ces deux livres sont «Les retrouvailles des compagnons d'armes» et «Chien blanc et balançoire». De l'animation il n'y en avait pas beaucoup faut-il le souligner mardi dernier. Seuls quelques écrivains épars étaient présents pour la vente-signature de leurs livres. Le froid installé la veille, le vent et la pluie ont dissuadé les Algériens de se déplacer au Sila. Toutefois accostant l'agent de communication du Théâtre national d'Alger, présent au stand du TNA pour la deuxième année consécutive, ce dernier nous assura que les équipes de nombreuses pièces de théâtre feront le déplacement pour aller à la rencontre de leur public durant toute la période du Sila. Ces derniers représenteront les pièces de théâtre phares qui continuent à fonctionner, à cartonner et à marcher. On citera Slimane El Louk, Mouhakama, Omerta, Bhidja et d'autres. Aussi, le TNA a eu l'ingénieuse idée de sortir du carcan des murs du théâtre pour venir s'adresser directement à son public dont celui du Sila se veut très diversifié. Quoi qu'il en soit, ceci n'est que le début et les activités du Sila vont aller crescendo tout en s'intensifiant, que ce soit en tables rondes au niveau du Pavillon G, aux rencontres et dédicaces sur les stands des différents éditeurs ou encore en projections de films, notamment avec la version numérisé du film Z en sa présence. Il est à préciser que le stand américain a bien entamé pour sa part son lot d'activités mardi après-midi. Côté invités, de nombreux auteurs américains et britanniques sont présents au 23e Sila. On cite Uzodinma Iweala, Taiye Selasi et Matthew Connelly. Parmi les activités prochaines du Sila, il convient de noter que l'onel (Organisation nationale des éditeurs du livre), organise la deuxième édition du Salon professionnel dédié aux métiers du livre et des arts graphiques, de la création et conception, à la distribution et commercialisation en librairie, en passant par l'impression et la reliure et les diverses opérations de façonnage du livre ou encore la mise en vente des intrants et équipements de cette industrie.

Métiers du livre et des arts graphiques
Et cela du 5 au 8 novembre à la Safex. «Aujourd'hui, BookProd dédié aux professionnels du livre, s'installe clairement dans la durée grâce au sérieux de la démarche et de la volonté de ses porteurs à développer, ce secteur névralgique pour le développement de l'économie et de la société», explique le président de l'Onel Mustapha Kallab Debbih. A noter qu'une conférence de presse sera organisée le jour de l'inauguration.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha