BOUKHEDIM FATEMA ZOHRA SIGNE SON LIVRE

"Parole aux femmes"


Il s'agit d'une jeune fille issue d'un village algérien qui rêve de devenir chanteuse. Elle est issue d'une fratrie de cinq filles dont la mère est veuve. Nadia est l'aînée qui aspire à une autre vie que celle traditionnelle et conservatrice telle dictée par la société. Fuyant son village, elle part en quête de gloire. «Elle se voit confrontée au véritable visage de la vie», explique l'auteur. «Elle rencontre en autre temps un homme marié avec un enfant qui a tout pour lui et tombe amoureuse de lui. La question que je me pose dans ce livre est pourquoi c'est toujours la femme qui sera mal perçue dans ce genre de situation? Va-t-il quitter sa femme et son statut confortable pour un autre amour issu d'une autre filière sociale? D'autant que la carrière de cette chanteuse n'est pas au top, mais elle est devenue plutôt une «chaba flana...», qui chante dans des milieux pas vraiment respectables, contrairement à ce qu'elle aspirait au départ.» Et d'ajouter: «La morale est que dans notre société quand une femme commet une erreur on parle de bêtise fatale, alors que quand un homme fait une erreur, cela s'appelle une expérience. Si l'homme commet un péché il lui suffit de mettre une aâbaya et une barbe et le voila qui se repentit. La femme, elle, est stigmatisée, à vie.» Et Nadia a doublement peur de retourner à son village. Nadia rencontre un jour une fille qui a subi un viol et décide de garder son fils après que cette dernière s'est suicidée. Devenue mature et responsable, elle retourne un jour à son village après s'être déjà mariée et découvre que les mentalités ont changé. 20 ans plus tard donc elle découvre que les valeurs ont changé. «Il ne faut jamais avoir peur ni de franchir le pas ni d'aller vers ses rêves ni affronter la société.» le livre se termine par un retournement de situation bien dramatique et surprenant qu'on ne dévoilera pas. «Il ne faut jamais baisser les bras, il faut oser pour ses rêves. Les valeurs changent. Ce qui a été interdit avant, il ne l'est plus aujourd'hui. Et il ne le sera plus jamais demain. Il faut se battre surtout pour les femmes. J'ai essayé à travers ce livre de donner une voix aux femmes qui ne l'ont pas» affirme notre auteur qui nous a confié son entêtement pour écrire ce livre pour ne pas regretter plus tard.»