Accueil |Culture |

TIZI OUZOU

Le chanteur kabyle Ali Halli est décédé

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le chanteur kabyle Ali Halli est décédé

La chanson kabyle est de nouveau en deuil suite au décès de célèbre chanteur Ali Halli. Ce dernier nous a quittés hier, vendredi matin. Ali Halli est mort dans un hôpital à Montpellier après une longue maladie, a-t-on appris hier auprès de ses proches. La nouvelle de la mort de Ali Halli, artiste originaire de la commune d'Assi Youcef dans la région de Boghni, s'est propagée hier à la mi-journée telle une traînée de poudre dans le milieu artistique, mais aussi chez les citoyens. Le regretté Ali Halli est devenu très célèbre particulièrement après la sortie de sa chanson devenue un hymne à l'authenticité: «Yedjay-id jeddi abernous» (Mon grand- père m'a légué un burnous). Pour l'instant aucune information n'a encore été rendue publique concernant le jour et le lieu de son enterrement. Rabah Ouferhat, président du syndicat des artistes de la wilaya de Tizi Ouzou, chanteur et ancien compagnon de longue date du regretté Ali Halli, a exprimé hier sa consternation suite à la nouvelle de la disparition de l'artiste d'Assi Youcef. «C'est une très mauvaise nouvelle, nous venons encore de perdre un artiste doué et particulier qui est parti de manière précoce», a affirmé Rabah Ouferhat, sous l'effet de l'émotion. Et d'ajouter: «C'est un artiste exceptionnel qui donnait beaucoup d'importance aux relations humaines, nous avons partagé un long parcours artistique ensemble, jumelé à une longue amitié.» En août dernier, sa région natale, Assi Youcef, près de Boghni, avait rendu un vibrant hommage au chanteur Ali Halli. C'était du 25 au 27 août dernier. De nombreux chanteurs, universitaires et personnalités avaient pris part à cet hommage dont Said Chemakh, Salem Amrane, Boukhalfa Laouari, Farid Ferragui, Yasmina, Dahmani Belaid, Karim Abranis, Taleb Tahar... Une occasion pour tous les présents d'apporter des témoignages sur l'artiste Ali Halli. Le défunt chanteur kabyle Ali Halli est né il y a 63 ans au village Ait Bougherdane dans la commune Assi Youcef (daïra de Boghni). Il fit ses premiers pas dans la chanson kabyle au début des années soixante-dix. C'était le début de la période faste de la chanson kabyle ayant vu l'émergence d'une infinité d'artistes dont le talent était exceptionnel dans plusieurs genres et styles dont le chaâbi, le folklore et surtout le moderne. Le chanteur kabyle Ali Halli nous quitte à peine cinq jours après le départ d'un autre artiste, à savoir Mohamed Sekat, l'auteur de la célèbre et immortelle chanson «A Tanina».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha