Accueil |Culture |

RÉNOVATION DE LA CASBAH D' ALGER

L'architecte Nouvel contesté

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'architecte Nouvel contesté

D'aucuns affirment «Nouvel est un architecte contemporain qui n'a jamais travaillé sur les questions patrimoniales»...

Une convention tripartite a été signée, la semaine dernière à Alger, par la wilaya d'Alger, la région d'Ile-de-France et les ateliers de Jean Nouvel en vue de revitaliser la vieille Casbah au plan patrimonial, urbanistique, culturel et touristique. Le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, pour la partie algéroise, la présidente de la région Ile-de France, Valérie Pécresse, représentant la partie francilienne et l'expert architecte Jean Nouvel, pour les ateliers éponymes, ont signé cette convention au siège de l'Armée des Janissaires à la haute Casbah au terme d'une visite sur le terrain. Il est stipulé que «les études préliminaires prévues consistent en 'accompagnement technique'' a précisé le directeur de l'urbanisme, de l'architecture et de la construction à la wilaya d'Alger, Mohamed-Yazid Gaouaoui. «Il sera fait appel à l'expérience et à l'expertise d'un éminent expert en architecture, en l'occurrence Jean Nouvel, qui s'attellera avec son staff à restituer son lustre à la Casbah, classée patrimoine mondial par l'Unesco», a fait savoir Mme Pécresse. Pour la présidente de la région Ile-de-France, il ne s'agit pas simplement d'un projet d'architecture, mais de la revitalisation de la Casbah au plan patrimonial, culturel, urbanistique et touristique. Cependant, dès l'annonce de cette nouvelle, beaucoup d'architectes et même des citoyens lambda soucieux de la préservation de leur patrimoine n'ont pas tardé à exprimer leur mécontentement, scandalisés et choqués en apprenant la nouvelle d'autant qu'on y affirme que cette histoire n'a rien à avoir avec les capacités des Algériens, mais que ça relèverait beaucoup plus du politique et d'estimer que «ça s'est règlé dans la plus grande opacité». En effet beaucoup se sont indignés sur les réseaux sociaux jusqu'à monter une pétition pour signer leur mécontentement contre la venue de cet architecte de renommée mondiale, mais que d'aucuns soutiennent:
«Nouvel est un architecte contemporain qui n'a jamais travaillé sur les questions patrimoniales» et de relever aussi les projets «budgétivores» de cet architecte qualifié de «star» spécialisé dans les réalisations spectaculaires beaucoup plus et autres voix d'apporter leurs spéculations en affirmant que les bureaux dudit architecte ont fait faillite à cause de cela... Aussi, tout le monde s'interroge sur le fond et sens du mot «rénovation» dont il est question ici d'autant plus qu'il n'est pas mentionné la notion de restauration dont M. Nouvel ne serait pas habilité à cet effet, selon toutes les voix contestataires. Enfin, beaucoup d'architectes, même qui sont bien connus sur la place d'Alger, regrettent de ne pas avoir été consultés, avant la prise de cette décision hautement cruciale pour l'avenir du pays.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha