Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture |

CÉLÉBRATION DE YENNAYER

13 wilayas au programme du HCA

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
13 wilayas au programme du HCA

Si El Hachemi Assad a indiqué que des activités auront lieu dans les wilayas suivantes: Aïn Defla, Souk-Ahras, Oum El Bouaghi, Batna, Ghardaïa, Naâma, Boumerdès, Béjaïa, Tizi Ouzou, Illizi, Oran ainsi que Tlemcen.

Compte tenu du caractère national de l'identité amazighe ainsi que de la fête de Yennayer, qui représente le jour de l'An berbère, le Haut Commissariat à l'amazighité prévoit de célébrer, cette année, l'événement avec faste dans pas moins de treize wilayas du pays, a indiqué hier le secrétaire général de cette institution, Si El Hachemi Assad. Ce dernier a précisé que des activités auront lieu dans les wilayas suivantes: Aïn Defla, Souk-Ahras, Oum El Bouaghi, Batna, Ghardaïa, Naâma, Boumerdès, Béjaïa, Tizi Ouzou, Illizi, Oran ainsi que Tlemcen. Si El Hachemi Assad rappelle au sujet de la journée en question: «Yennayer, socle commun de tous les Algériens, qui incarne nos valeurs ancestrales de convivialité, de partage, de générosité, de solidarité et du vivre ensemble, mais aussi présage d'espoir et augure de jours meilleurs est désormais fête nationale, et célébrée en communion partout en Algérie par les institutions étatiques, les associations et les citoyens dans les foyers et sur les places publiques.» Le premier responsable du HCA a rappelé qu'il s'agit là d'une consécration conformément à la décision édictée par le président de la République lors du Conseil des ministres le 27 décembre 2017. «Le Nouvel An amazigh, coïncidant avec le 12 janvier de chaque année est décrété journée chômée et payée après modification en 2018 de la loi n°63-278 du 26 juillet 1963 fixant la liste des fêtes légales en Algérie», ajoute le même responsable.
Le Haut Commissariat à l'amazighité (HCA) étant l'institution qui a oeuvré, de concert avec tous les segments de la société, depuis des années dans le sens de la réhabilitation de cette fête ancestrale organise du 8 au 16 janvier 2019 la célébration nationale et officielle de Yennayer 2969/2019 placée sous le haut patronage du président de la République à travers le territoire national, indique Assad. Ce dernier précise, en outre, que le coup d'envoi de ces festivités, placées sous le slogan «Yennayer; racines, diversité et unité», sera donné à partir de Laghouat, le 8 janvier 2019 en passant par plusieurs autres villes; Aïn Defla, Souk-Ahras, Oum El Bouaghi, Batna, Ghardaïa, Naâma, Boumerdès, Béjaïa, Tizi Ouzou, Illizi, Oran en sus d'une escale distinguée à Alger les 11 et 12 janvier 2019 pour l'édification de la statue de Massinissa et à Tlemcen par la tenue d'un séminaire international sur l'architecture amazighe le 15 janvier 2019. Dans un communiqué rendu public par le HCA hier, cette institution souligne: «Au titre de ses prérogatives en matière de préservation, promotion et rayonnement de la culture et de la langue amazighes, le Haut Commissariat à l'amazighité présentera, en cette occasion, des activités sélectives en collaboration, notamment avec des partenaires institutionnels, universitaires et associatifs ou des personnalités scientifiques et culturelles compétentes.» Il y a lieu de rappeler, en outre, que Yennayer est célébré aussi au niveau familial, notamment les 11 et 12 janvier et ce, dans les quatre coins de l'Algérie et dans les pays de Tamazgha. Des repas spéciaux sont préparés à cette occasion sacrée pour la majorité des familles.
Pendant des années, la journée de Yennayer avait fait l'objet d'un ostracisme injuste de la part des décideurs.
Il a fallu attendre l'année 2016 pour que cette injustice soit réparée et que Yennayer soit reconnu enfin officiellement dans le sillage de la reconnaissance de tamazight comme langue officielle, en 2016 sur une décision du président de la République.
Des centaines, voire des milliers d'Algériens se sont battus depuis les années quarante pour que l'amazighité (identité, culture, histoire et langue) soit enfin reconnue en Algérie. Parmi ces hommes qui se sont sacrifiés pour que l'Algérie se réconcilie enfin avec son histoire profonde, les plus illustres sont Benaï Ouali, Khelifati Mohand Amokrane, Bessaoud Mohand Arab, Mohand Haroun, Matoub Lounès, etc. Sans oublier les milliers d'anonymes.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha