Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture |

EXPO «TRAITS D' UNION» À RIAD EL FETH

Une vraie pépinière d'artistes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une vraie pépinière d'artistes

Omar Khiter est artiste-peintre, calligraphe et chef de service d'animation à l'Office Riad El Feth, responsable de la salle Frantz Fanon. Il fait partie des 76 artistes exposant actuellement dans cette salle, depuis le 15 décembre et ce, jusqu'au 19 janvier en cours. Une exposition hétéroclite donnant à voir des oeuvres déclinées dans différentes formes, styles figuratifs en passant par de l'enluminure, la photo, à peinture hyperréaliste, au surréalisme etc. et réalisés par des artistes aux âges bien divers, soit de 13 ans à 72 ans. Une exposition nationale qui regroupe aussi des gens des diverses wilayas du pays. Intitulée Traits d'union, cette expo réunit en effet les travaux d'artistes confirmés aux oeuvres de jeunes débutants. Parmi les artistes des plus connus on relèvera Abdellaoui Mourad, Farid Benya, Loubsir, Tewfik, Chafaâ Wouazani, Djahida Houadaf, Lamine Dokman, Chergrane Nouredine, Rabah Mahdjoubi, Lamine Azouzi, Baya Zemouche, Benmihoub Samia. A leur côté, fait original, cette expo a donné la chance à une jeune fille de 13 ans, douée d'un talent fou d'exposer ses peintures. Il s'agit de Atroum Chahinez de Bouira. Cette dernière expose quatre tableaux, dont le reste est visible dans le hall de la salle Ibn Zeydoun qui abrite la suite de cette grande expo. Parmi les autres jeunes artistes en herbe, figurent Bouda Nesma qui peint un corps de femme nue, plantureuse, il y a aussi Salim Ouarab qui fait dans l'aquarelle. Pas loin, nous retrouvons le tableau de Tahar Belkaroui, un très ancien artiste miniaturiste dont l'oeuvre rappelle beaucoup celle de Mohamed Racim. Aussi, nous apprécierons les oeuvres des élèves des écoles de beaux-arts, notamment de Constantine telle Masika Belhoul qui travaille sur du vitrail. Cette exposition est rehaussée de nombreuses installations ou sculptures assez singulières. On notera celles de Chebouche Abdelghani qui travaille sur le fer. Selami Hamza, 21 ans, expose pour la première fois deux sculptures à base de récupération de pièces détachées de voiture, une veilleuse et une horloge. Ahlam Kourdourli expose aussi une grande sculpture. A ses côtés, l'oeuvre de Mehdi Tafadjira, un jeune soudeur de Ghardaïa qui réalise également des oeuvres d'art à partir de chutes de ferraille. Saâdi Mustapha d'Oran quant à lui a réalisé une oeuvre à l'aide de sable incrusté de morceaux de tapis. «Nous allons organiser au courant de l'année des expos collectives sur une même thématique, qui seront suivies tout les trois mois d'expos individuelles...» fera remarquer M. Khiter à propos du programme artistique tracé pour l'année 2019.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha