Accueil |Culture |

ELLE ÉTAIT LE PORTE-VOIX DES FEMMES MALHEUREUSES

Zohra nous a quittés il y a 24 ans

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Zohra nous a quittés il y a 24 ans

Ce jour-là, Aguemoune grelotait de froid sous les flocons blancs de la neige qui tombait depuis la nuit. Le paysage était habillé d'un linceul blanchâtre pour accompagner sa fille de trente-deux printemps à sa dernière demeure pour un repos éternel. C'était un 9 janvier. Zohra s'en allait laissant derrière elle un trésor de chants et poésies pour la postérité. En effet, Il y a vingt-quatre ans, jour pour jour, s'en allait la chanteuse Zohra après une courte carrière artistique, mais très riche d'amour entre elle et ses fans, très nombreux en Kabylie et dans l'émigration. La jeune diva naissante disparaissait dans un tragique accident de circulation en France. Selon les témoignages, Zohra est morte alors qu'elle se rendait de Paris où elle avait animé un gala, pour Marseille. Le destin voulait complètement autre chose; elle n'arrivera pas à destination. En route, la jeune fille de 32 printemps mourut dans un accident effroyable. La nouvelle a vite fait le tour de la Kabylie et de la France où elle avait un large public. Un véritable deuil a été décrété par les mélomanes tellement la jeune chanteuse a, en l'espace de quelques années seulement, conquis les coeurs. Elle sera enterré dans le silence glacial comme il n'en existe que dans ces villages couverts de neige. Sur les hauteurs du Djurdjura, à Larbaâ Naït Iraten, les sifflements du vent portaient sur leurs ailes une âme qui a tout donné et n'a reçu que peu de bonheur dans sa vie. Le chanteur Rabah Ouferhat, du même patelin qu'elle, décrivait «une fille très timide issue d'une famille manquant beaucoup de moyens. Elle a vécu une enfance difficile, elle n'avait pas connu la joie à cette époque comme les autres filles de son âge. Elle a quitté l'école très tôt. Elle avait un penchant pour la chanson, ajoute-t-il. «Elle m'a maintes fois demandé conseil déjà tout au début, mais ce n'était pas facile à cette époque d'encourager une fille vers la chanson», raconte Rabah Ouferhat. Zohra est née en 1962 a Aguemoune, dans la commune de Larbaâ Naït Iraten. Elle mènera une jeunesse des plus perturbées. Après un premier mariage raté à l'âge de 18 ans, elle contractera une deuxième union qui ne durera non plus pas longtemps. Zohra reprendra sa liberté avec la charge de deux filles. Elle trouvera finalement réconfort dans le monde de l'art et de la chanson. Son passage à la chanson sera matérialisé par l'enregistrement d'un premier album qui sortira en 1982. Ce fut un véritable coup de maître. Les chansons rencontreront un franc succès. La jeune fille d'Aguemoune s'imposera vite comme l'une des voix les plus admirées et écoutées. Les prévisions ne seront pas déçues car Zohra composera des chefs-d'oeuvre. Ayen, Ayen, lwerd Ifsan, zerâgh ur mgiregh ara resteront des hymnes à la condition féminine de cette époque-là dans la société kabyle. Elle lèguera à la postérité un recueil de 36 chansons dédiées au mal vécu par les femmes. Malgré les années qui passent, Zohra est encore présente dans les mémoires et les coeurs.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha