Accueil |Culture |

OPÉRA D'ALGER

Massa Bouchafa galvanise le public algérois

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Massa Bouchafa galvanise le public algérois

La chanteuse algérienne d'expression kabyle Massa Bouchafa a galvanisé samedi soir à Alger, le nombreux public présent, à travers un répertoire de chansons aux cadences exaltantes, en célébration de «Yennayer 2069». Le public de l'opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, venu en tenues traditionnelles, célébrer «Yennayer 2069», placé cette année sous le slogan de «racine, diversité et unité», a pu apprécier la grande chanteuse Massa Bouchafa, et s'est imprégné du patrimoine culturel, à travers des danses folkloriques de différentes régions d'Algérie. Soutenue par le groupe «Tilanya»(mélodie libre), un orchestre de cinq musiciens, dirigés par Athmane Belaïd, la chanteuse kabyle, habillée, comme à chaque concert, d'une robe traditionnelle berbère, a dès son entrée, enflammé la salle, entonnant une douzaine de chansons, aux atmosphères festives, dédiées à l'identité amazighe, à l'Algérie, au vivre ensemble, à la joie et à l'amour. Durant plus d'une heure de temps, Massa Bouchafa a entonné les titres, «Ayuliw», «Inevgawen», «Tameghra», «Da'L'Mouloud», «Evrou nagh qim», «Anefrah», «Taqvaïlith», «Tighri», «Yedjayi», «Inès, inès», «Mathoufidh» et «Siwlass», que le public reprenait en choeur, dansant au-devant de la scène et dans les allées réservées aux déplacements. Les instrumentistes, Brahim Medjeber à la basse, Nadjim Souaïli à la batterie, Rafik Naoui à la percussion, Kamel Saaoui à la guitare, ainsi que le maestro Athmane Belaïd aux claviers, ont brillé de maîtrise et de technique, faisant montre de toute l'étendue de leurs talents respectifs dans des tours d'improvisation en solo.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha