Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture |

FESPACO 2019

L'Algérie parmi les 20 films en compétition pour l'Etalon d'or

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'Algérie parmi les 20 films en compétition pour l'Etalon d'or

La liste des films en compétition en lice pour l'Etalon d'or de Yennenga de la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (Fespaco), a été dévoilé, hier matin. Sans grande surprise, l'Algérie sera présente la 23 février au 2 mars prochain, avec le film qui a bien fait parler de lui, autant en critique positive qu'en termes de prix, à savoir Jusqu'à la fin des temps de Yasmine Chouikh. En tout, 20 films venant de 16 pays figurent sur cette liste. Cette dernière à été rendue publique, hier matin, à Paris, par la Délégation générale du festival. Le Burkina Faso sera représenté par trois oeuvres, tandis que l'Afrique du Sud et la Tunisie ont chacune deux au tableau. On citera les deux films tunisiens qui se sont fait remarquer aux dernières HCC, Fatwa, de Mahmoud Ben Mahmoud et Regarde-moi (Look At Me), de Nejib Belkadhi. L'Egypte sera représentée par Karma, de Khaled Youssef. Le Maroc sera présent quant à lui via le film Indigo, de Selma Bargach. Le Mozambique, le Nigeria ou encore le Soudan figurent dans cette liste. Mais le Sénégal, pays du dernier vainqueur en date du trophée (Alain Gomis, pour le long métrage Félicité en 2017) ne sera pas représenté dans cette section. Selon une source bien informée, il est bon de relever qu'une forte délégation algérienne fera partie du voyage au Burkina Faso. L'Onda sera également présente à travers deux stands. Le Fespaco fêtera cette année ses 50 ans d'existence et l'Algérie ne veut pas rater ce grand rendez-vous avec le premier festival du cinéma africain dans le monde, elle qui était jadis considérée comme la Mecque des révolutionnaires après avoir accueilli et soutenu les pères du mouvement Black Panther. Un programme bien riche en tout cas a été tracé pour cette 26ème édition qui a introduit de nouveaux changements dans le déroulement du festival, dont un prix revu à la hausse pour le documentaire et des salles de cinéma spécialisées pour chaque catégorie (court, long, documentaire) afin de faciliter l'organisation et la mobilité des festivaliers. Gageons que cette édition sera placée sous le signe de la réussite et du renouveau du cinéma africain dans le monde.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha