Accueil |Culture |

TIZI OUZOU

Début des festivités dédiées à Matoub

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Début des festivités dédiées à Matoub

Colloque national à l'université «Mouloud Mammeri», remise du Prix de la mémoire, aujourd'hui, mercredi, à Nadia Matoub, Malika Matoub et à la mère du poète assassiné et semaine culturelle à la maison de la culture de Tizi Ouzou.

Tel est le programme riche et varié qui marquera la célébration du 63ème anniversaire de la naissance de Matoub Lounès. Le coup d'envoi des activités commémoratives du poète-chanteur et militant de la cause amazighe ont débuté, hier, à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, à l'initiative de la Fondation Matoub, en collaboration avec la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou. Les activités en question seront ponctuées aujourd'hui, mercredi par la remise du Prix de la Mémoire par l'université Mouloud Mammeri, à la famille du rebelle, ainsi que par la tenue d'un colloque scientifique de deux journées (aujourd'hui et demain) à l'auditorium du campus universitaire de Hasnaoua, à l'initiative du département de langue et culture amazighes. C'est donc, comme on peut le constater, un hommage grandiose, bien mérité et à la hauteur de l'homme et du poète-artiste, qui sera rendu à celui qui a voué sa vie au combat identitaire et pour la démocratie en Algérie. L'ouverture officielle de la semaine culturelle dédiée à Matoub Lounès a eu lieu, hier, en présence de la soeur du rebelle Malika Matoub, également présidente de la Fondation éponyme ainsi que de Nabila Goumeziane, directrice de wilaya de la culture. Une occasion pour les deux dames de rappeler l'apport incommensurable de Matoub Lounès, aussi bien au combat identitaire amazigh en Algérie, que pour la production poétique du rebelle ainsi que sa stature d'interprète musical hors du commun. Nabila Goumeziane, directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou a ainsi rappelé, hier, lors de l'ouverture des activités en question, que sa direction a toujours accompagné et soutenu toutes les activités, ayant été déjà organisées pour honorer la mémoire de Matoub Lounès et cette fois-ci également, elle n'a pas failli à cette règle, puisque la semaine culturelle qui s'étalera jusqu'à jeudi prochain est coorganisée par la fondation et la direction de la culture. En outre, les organisateurs ont prévu une conférence-débat animée par Malika Matoub sur le thème:
«20 ans de création de la Fondation Matoub Lounès, bilan et perspectives».A partir d'aujourd'hui, l'université de Tizi Ouzou abritera un colloque de deux journées sur l'oeuvre de Matoub Lounès qui sera ainsi revisitée par pas moins de 30 universitaires, selon Saïd Chemakh, président du comité scientifique du Colloque en question. Les conférenciers viendront des départements de langue et culture amazighes de Tizi Ouzou, Béjaïa, Bouira, Batna ainsi que des universités d'Alger, Blida, Oran etc. Par ailleurs, l'occasion sera mise à profit, afin de remettre à titre posthume le Prix de la mémoire de l'université Mouloud Mammeri au rebelle pour son apport à l'enrichissement de la littérature amazighe, grâce à sa poésie. Le colloque qui s'étalera sur deux journées sera une occasion pour décortiquer les aspects de la poésie de Matoub Lounès, mais aussi sa musique en faisait ressortir, notamment ses multiples spécificités. Selon le professeur Saïd Chemakh, il sera question d'analyser de manière académique «l'oeuvre poétique et musicale du chanteur disparu, notamment pour ce qui est des domaines de la littérature, la sémantique, la musique (ses performances en chaâbi), la sémiotique, la rhétorique et la linguistique et enfin l'engagement identitaire de celui que tous les Kabyles appellent familièrement le Rebelle. Saïd Chemakh nous a précisé que parmi les thèmes des conférences qui y seront animées, il y aura: «L'oeuvre poétique et musicale de Matoub Lounès: de la chanson populaire à la chanson engagée», «Ecarts et rébellion dans le texte poétique de Matoub Lounès», «L'oeuvre poétique de Matoub Lounès: un livre ouvert sur l'histoire», «Usages syntaxiques particuliers et aspects esthétiques dans la poésie de Matoub Lounès» et «Lecture psychologique et psycho-sociale du poème de Matoub Lounès Akmedjagh Ywwdhed lawan.»

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha