Accueil |Culture |

YOUCEF GOUCEM EST DÉCÉDÉ

Il a succombé à ses brûlures...

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Il a succombé à ses brûlures...

Youcef Goucem est décédé, jeudi matin, aux services des grands brûlés de l'hôpital de Douéra. Il a succombé à ses brûlures après avoir attenté à sa vie en s'immolant par le feu au siège de Dzaïr TV le 7 janvier dernier.

Le directeur de Go Film s'était donné la mort en signe de désespoir après que la direction lui a refusé de lui payer une partie de ses créances suite à son travail effectué pour la chaîne, à plusieurs reprises. Ultime geste de suicide qui en dit long sur la situation dramatique que vivent les professionnels du secteur, voilà pourquoi un rassemblement spontané a eu lieu le soir-même devant le siège de l'Arav (Autorité de régulation de l'audiovisuel) qui est censé réguler l'audiovisuel. De nombreux réalisateurs et producteurs se sont rassemblés dans le froid, une bougie à la main, pour dire symboliquement stop à la hogra! Rappelons que la direction de la chaîne Dzair TV avait répondu dans un communiqué en contestant le montant des créances réclamées par le producteur, et a dénoncé «des spéculations malveillantes», ajoutant que le nouveau directeur général, M. Abrous Outoudert avait assuré M. Youcef Goucem «quant à la prise en charge de sa requête et son traitement avec les services de l'administration, le lendemain». Mais ce dernier las, certainement des promesses, a décidé de passer à l'offensive à sa manière... Quand le désespoir vous mène à commettre l'impossible. Bien tragique. De l'avis de ceux qui l'ont côtoyé, Youcef Goucem était un homme affable et généreux qui a bien souvent prêté son matériel gratuitement en soutenant les jeunes réalisateurs, notamment pour le Festival du film amazigh. Il était celui qui ne refusait rien à ses collègues par passion et amour de la caméra. Un métier bien ingrat aujourd'hui où l'appât du gain à la venue du mois de Ramadhan où tout le monde ne pense qu'à lui-même. En effet, nous n'avons entendu jusque-là que très peu de professionnels de l'audiovisuel s'exprimer à ce sujet. Il n'y a que les gens du cinéma qui ont jusque-là montré des positions claires et fermes...Enfin, RIP Monsieur Youcef Goussem.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha