Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture |

«LES LUNDIS DU CLUB» À L'INSTITUT CULTUREL ITALIEN

Projection de "Nous nous sommes tant aimés"

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Projection de

Tous les lundis du 28 janvier au 4 mars 2019, la salle polyvalente de l'Institut culturel italien, sise
4 bis, rue Yahia Mazouni, El Biar (Alger) à partir de 18h30 ouvre ses portes à tous les cinéphiles. Au programme des hommages et rétrospectives dédiés aux grands réalisateurs et interprètes du cinéma italien. L'Institut culturel italien consacre un cycle au grand réalisateur italien Vittorio De Sica qui fut l'un des pères du «Neo réalisme italien»... Ce cycle sera d'abord «précédé» par un film d'Ettore Scola: «C'eravamo tanto amati» comme «un pont» entre le cycle de Fellini et celui de De Sica. Au programme: «C'eravamo tanto amati» d'Ettore Scola, «Ladri di biciclette», «Sciuscià», «Umberto D» de De Sica, «Il Giardino dei Finzi Contini», «Il Generale Della Rovere» de Vittorio De Sica. L'entrée est gratuite dans la limite des places disponibles (Sous réservation par e-mail: [email protected]). Sans réponse de confirmation l'accès est interdit. Aussi, sera projeté lundi prochain «C'eravamo tanto amati» (Nous nous sommes tant aimés) de Ettore Scola. Une comédie dramatique, 1976, 90 min, avec Vittorio Gassman, Nino Manfredi, Stefania Sandrelli et Stefano Satta Flores (version originale en italien - sous-titrée en français).
Le film a pour contexte l'année 1945, trois amis qui ont pris part à la résistance italienne célèbrent la chute du fascisme et la fin de la guerre. La République remplace la monarchie et tous les trois poursuivent leur chemin séparément, libre, de toute propagande fascisante. Par hasard, tous les trois se rencontrent, mais la communication entre eux est devenue bien différente de celle de leur jeunesse. «Nous voulions changer le monde, mais le monde nous a changés», déclare l'un des protagonistes. Une phrase devenue désormais culte!

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha