Accueil |Culture |

LE THÉÂTRE DE VERDURE

Un musée à ciel ouvert

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un musée à ciel ouvert

C'est ce qui ressort de notre entretien que la responsable du secteur, Nabila Goumeziene, nous a agréablement accordé. Tizi Ouzou est un musée à ciel ouvert et c'est désormais dans le domaine du possible que ce trésor s'exprime. L'Etat a doté la wilaya de toutes les infrastructures nécessaires pour la culture.

Un joyau artistique
Il était en effet temps. La wilaya a besoin d'un vrai espace artistique pour sa splendeur. Et le théâtre de verdure en est désormais un exemple. Une infrastructure dotée d'une architecture au paroxysme de la beauté. Décoré en motifs berbères grandeur nature, cet espace est complètement terminé. A l'intérieur, c'est tout un monde. Un monde dédié aux arts dans leur plus large expression. Cet espace qui va servir de confluent pour les artistes de divers horizons et sis au centre-ville donnera, par sa beauté, toute l'éloquence nécessaire à une région pétrie de culture et d'art.

Renaissance d'une vieille tradition
Il aurait pu être réceptionné comme il était prévu et c'est déjà un joyau. Mais le désir de Goumeziene de donner aux artistes un espace spécial a fait que les sous-gradins ont été récupérés. Au lieu de rester vacants et inutiles, ils ont été aménagés en espaces de rencontre pour les artistes, une espèce de cafétéria comme au bon vieux temps. Le théâtre offre aussi une grande galerie dédiée aux arts plastiques qui permettra aux artistes d'exposer leurs travaux et ainsi faire connaître leurs oeuvres.

Il faut retrouver le public cinéphile d'antan
Les travaux de la mythique salle Djurdjura sont presque terminés. Les retards accusés, explique Nabila Goumeziene, sont dus à plusieurs facteurs. C'est d'abord, le fait qu'il fallait d'abord démolir l'ancienne bâtisse et tout reconstruire. à cause de la difficulté rencontrée par l'entreprise réalisatrice qui a dû déposer le bilan. Il aura ainsi fallu du temps pour rechercher une autre entreprise. L'autre difficulté a été posée par la situation de la salle en plein centre-ville. Les travaux étaient effectués en prenant en compte la proximité des maisons, de la route et des commerces avoisinants. Il aura fallu également du temps pour convaincre les propriétaires de la cafétéria adjacente, de sa démolition. Les travaux sont à un taux d'avancement qui doit dépasser les 70% et les choses s'accélèrent pour réceptionner bientôt ce joyau mythique du cinéma.

Une vraie école de musique et un orchestre symphonique
Tout un étage est dédié aux artistes. Il contient une dizaine d'espaces dédiés aux musiciens. Des ateliers ainsi qu'une école de photographie. Alors que les artistes n'avaient à leur disposition que des ateliers animés par des artistes formateurs très volontaires et dévoués, le ministre vient d'annoncer que Tizi Ouzou sera dotée d'une vraie école de musique qui prodiguera des formations diplômantes. Cerise sur le gâteau, le patelin natal d'Iguerbouchen aura enfin son orchestre symphonique.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha