Accueil |Culture |

26ÉME ÉDITION DU FESPACO

Riche participation algérienne

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Riche participation algérienne

La 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a débuté, hier, dans la capitale burkinabée Ouagadougou, avec comme participants, l'Algérie qui y prend part avec le film de long métrage «Ila Akhir Ezzaman (Jusqu'à la fin des temps), de Yasmine Chouikh, ont annoncé, les organisateurs de cette manifestation culturelle. Réalisé par Yasmine Chouikh, le film sera en lice pour remporter le prix «L'Etalon d'or de Yennenga», dans la catégorie long métrage- compétition officielle du festival, avec 19 autres oeuvres cinématographiques en provenance de 16 pays, dont l'oeuvre intitulée» Rafiki» du Kenyan Wanuri Kahui, l'euvre «Kama» de l'Egyptien Khaled Youssef, le film «Fatwa» du réalisateur tunisien Mahmoud Ben Mahmoud, «Keteke» du réalisateur ghanéen Peter Sedufia, ainsi que le film «Hakilitan» du Burkinabé Issakia Konate. Sorti en 2017, «Jusqu'à la fin des temps», premier long métrage de Chouikh, aborde, durant 94 minutes, l'histoire de «Ali», un fossoyeur septuagénaire tombé amoureux de Djoher, une veuve sexagénaire qui prépare, de son vivant, ses funérailles. Ce film long métrage a raflé plusieurs prix, dont le «Annab d'or» au 3ème Festival de Annaba du film méditerranéen, le «Khindjar d'or» Grand prix au 10ème Festival international de Mascate, ainsi que le «Whir d'or», Grand Prix du 11ème Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa). La 26éme édition du Fespaco, dont les activités s'étaleront jusqu'au 2 mars prochain, célèbre le 50ème anniversaire de la création du festival (1969-2019), sous le slogan, «Mémoires et avenir des cinémas africains» et accueillera, comme invité d'hon neur, le Rwanda. La 25ème édition dudit festival, rappelle-t-on, a vu la distinction de deux oeuvres cinématographiques algériennes, «Le Puits» de Lotfi Bouchouchi et «Bons baisers de Moruroa» de Larbi Benchiha. Selon les organisateurs de ce rendez-vous biennal, le Fespaco vise à contribuer à la promotion du cinéma africain, à travers les échanges entre professionnels du cinéma et de l'audiovisuel.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha