Accueil |Culture |

3ÈME SÉMINAIRE NATIONAL SUR LE CHAHID

Ben M'hidi ne s'est pas limité à l'action armée

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ben M'hidi ne s'est pas limité à l'action armée

Le chahid Mohamed Larbi Ben M'hidi (1923-1957) a préparé la révolution du 1er novembre 1954 «sur plusieurs fronts», ont affirmé avant-hier, à Oum El Bouaghi les participants au 3ème Séminaire national sur Ben M'hidi, à l'occasion du 62ème anniversaire de sa disparition. «Le chahid ne s'est pas limité à une action armée, mais a inclus la préparation de la révolution en constituant un réseau puissant à l'ouest du pays», a assuré Brahim Ben Abdelmoumène, enseignant d'histoire à l'université de Oum El Bouaghi, dans sa communication, lors de la rencontre tenue à la Maison de la culture Nouar Boubakeur, en présence du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni.
«Conscient de l'importance d'une organisation sanitaire lors d'une révolution, Ben M'hidi a tissé des liens avec des médecins, qu'il a convaincus par la suite de rejoindre les maquis, dont Mohamed-Seghir Nekache et Ben Zerdjeb, qui ont formé des infirmiers», a ajouté le conférencier.
L'acheminement des armes a été l'autre front sur lequel s'est investi Ben M'hidi, qui s'est rendu à deux reprises en Egypte en janvier 1956 et en janvier 1957, a encore précisé Abdelmoumène.
Le 3ème séminaire national de deux jours sur le chahid Mohamed Larbi Ben M'hidi regroupe des historiens de plusieurs universités du pays.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha