Accueil |Culture |

INNOVATIONS AUDIOVISUELLES DE LA JEUNESSE

Qui gagnera le Phare d'or à Boumerdès?

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Qui gagnera le Phare d'or à Boumerdès?

Des jeunes producteurs du domaine de l'audiovisuel, issus de 32 wilayas et âgés entre 18 et 35 ans, prennent part à cette manifestation.

Quelque 42 productions, entre courts métrages et documentaires, sont en lice pour le Phare d'or, la plus haute distinction de la première édition du Festival national des innovations audiovisuelles de la jeunesse, ouvert hier à l'université de Boumerdès. De nombreuses figures connues de la scène artistique et culturelle ont pris part à la cérémonie d'ouverture de la manifestation, marquée par la projection d'une partie (1/4 d'heure) du film documentaire «Tadelesse, ville millénaire», du réalisateur Salah Boufellah, actuellement en cours de montage. Ce film d'une durée d'environ 1h40mn sera projeté en avant-première au mois d'avril prochain au niveau de la même salle. Son réalisateur, Salah Boufellah, a été honoré à l'occasion, par la Ligue de wilaya d'information et de communication, organisatrice de ce festival.
Des jeunes producteurs du domaine de l'audiovisuel, issus de 32 wilayas et âgés entre 18 et 35 ans, prennent part à cette manifestation, qui sera abritée quatre jours durant par la salle des activités de l'université «M'hamed Bougara», a indiqué le président de cette ligue, Moussa Belahcene. Le festival, placé sous le thème «Une jeunesse innovante pour un avenir prometteur», comptera des invités internationaux à l'exemple des représentants des Festivals internationaux de Sousse (Tunisie) et de Tétouan (Maroc), a-t-il ajouté. Diverses activités sont au programme, dont des projections de productions réalisées par les participants: documentaires, courts métrages et spots publicitaires, outre l'organisation de conférences, ateliers et concours dans le domaine de l'audiovisuel, ainsi que des sorties au niveau de la casbah de Dellys, entre autres. Huit sujets ayant trait à l'enfance, la jeunesse, l'environnement, la citoyenneté, les fléaux sociaux et le tourisme de jeunesse, sont traités par les productions en compétition, à savoir 25 courts métrages, neuf documentaires et huit productions panoramiques, toutes en lice pour la distinction du festival Le Phare d'or, octroyée pour chaque catégorie.
Selon Moussa Belahcene, l'objectif principal de cette manifestation est «l'animation de la scène médiatique et culturelle, outre la mise en lumière des innovations de la jeunesse dans le domaine de l'audiovisuel et la génération d'un esprit de compétition entre eux, tout en leur offrant l'opportunité de développer leurs connaissances au contact d'autres amateurs du domaine».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha