Accueil |Culture |

MIHOUBI

Le projet du film "l'Emir Abdelkader" est toujours d'actualité

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le projet du film

Le ministre de la Culture a annoncé que le compte consacré au financement du film était «gelé» actuellement, soulignant que le projet du film sur l'Emir Abdelkader sera maintenu

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a affirmé, jeudi à Alger, que le projet de production d'un film sur la vie du fondateur de l'Etat algérien moderne, l'Emir Abdelkader, était toujours «d'actualité», ajoutant que le compte consacré au financement de cette oeuvre cinématographique est «gelé» actuellement. Répondant à une question d'un député, lors d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Mihoubi a précisé que ce projet, confié au début à l'Agence algérienne du rayonnement culturel (Aarc), a été «gelé» pour des raisons «techniques» et «logistiques» liées principalement au scénario et au décor. Relancé en 2011, le projet a été financé par l'Office national des droits d'auteurs et droits voisins (Onda) à hauteur de 2 milliards DA, a-t-il poursuivi. A ce propos, le ministre de la Culture a annoncé que le compte consacré au financement du film était «gelé» actuellement, soulignant que le projet du film sur l'Emir Abdelkader sera maintenu «jusqu'au déblocage des fonds», pour la production d'un grand film qui serait à la hauteur de cette figure historique. «Un acte notarié a été établi entre l'Aarc et le producteur franco-américain portant sur le montant affecté au réalisateur et au producteur» pour la réalisation de ce film, a-t-il ajouté. S'agissant des «procédures à suivre pour la restauration de la mosquée Sidi Ghanem (W. Mila), Mihoubi a dit que son département avait débloqué récemment une enveloppe estimée à 140 millions DA pour la restauration de ce monument historique, deuxième ancienne mosquée d'Afrique et du Maghreb. Après la levée du gel sur l'opération de restauration de cette mosquée, un bureau d'études algérien a été chargé de l'élaboration d'une étude qui est déjà en cours, a-t-il précisé.
La mosquée Sidi Ghanem, érigée sur les vestiges d'une église romaine par le compagnon du prophète (Qsssl), Mohadjer Abu Dinar en 59 hégire (678 ap. J.-C.), est l'une des plus vieilles mosquées d'Afrique remontant aux conquêtes musulmanes en Afrique du Nord.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha