Accueil |Culture |

PRIX MOHAMED KHADDA DES ARTS PLASTIQUES

Six nationalités hôtes de Mostaganem

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Six nationalités hôtes de Mostaganem

Des artistes plasticiens d'Egypte, d'Irak, de Syrie, du Maroc, de Palestine et d'Algérie seront présents à cette manifestation.

Le 4e prix Mohamed Khadda des arts plastiques sera organisé à la Maison de la culture «Ould Abderrahmane Kaki» de Mostaganem du 10 au 13 mars courant, a-t-on appris mercredi dernier des organisateurs. Le programme de cette manifestation culturelle, qui verra la participation d'artistes plasticiens d'Egypte, d'Irak, de Syrie, du Maroc, de Palestine et d'Algérie, comporte plusieurs activités et concours à la Maison de la culture «Ould Abderrahmane Kaki» et la bibliothèque principale de lecture publique «Moulay Belhamissi». Cette quatrième édition du prix Mohamed Khadda enregistre aussi la participation d'artistes d'une vingtaine de wilayas du pays qui animeront un vernissage, lundi soir, au hall de la galerie d'arts de la Maison de la culture. Des universitaires donneront des communications à la bibliothèque publique sur la réalité des arts plastiques, l'art moderne et contemporain et un concours pour enfants, une histoire sur un tableau, sera encadrée par l'artiste Faiza Benyahia. Le prix Mohamed Khadda des arts plastiques a été créé en 2014, à l'issue d'un Colloque national des arts plastiques tenu à Mostaganem en 2013. Ce prix a été décroché par les artistes plasticiens Abdellah Benhimer (2014), Abdellaoui Mourad en 2015 et Taleb Djamel en 2016. Mohamed Khadda (1930-1990) natif de Mostaganem est l'un des fondateurs de l'école des arts plastiques algériens. Il a entamé son parcours artististique à l'âge de 7 ans avant de s'installer en France en 1952. il a tenu plusieurs expositions dans le pays et à l'étranger et a contribué au mouvement culturel national en assumant plusieurs responsabilités au ministère de la Culture, au Haut Conseil de la culture et à l'Ecole supérieure des beaux-arts. Mohamed Khadda a fondé, en compagnie d'autres artistes dans les années 70, le groupe Loucham et a écrit deux ouvrages «Pour un art nouveau» et «Feuilles éparses».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha