Accueil |Culture |

TR D'ORAN

"El-Ajouad" inaugure la commémoration de feu Alloula

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les activités commémoratives de la 25ème année de la disparition du dramaturge Abdelkader Alloula (1939-1994) ont débuté samedi dernier au Théâtre régional d'Oran (TRO) avec la présentation d'une nouvelle reprise de la pièce «El-Ajouad» (les généreux) proposée par la compagnie artistique locale «Istijmem». Un public nombreux a fait le déplacement pour assister à cette version rafraîchie de l'une des oeuvres majeures de Alloula dont la création remonte à 1985. Plusieurs jeunes comédiens, dont Rihab la fille du regretté dramaturge, sont distribués dans cette production qui a vu le jour à la faveur du partenariat entre le TRO et la Fondation Abdelkader Alloula. La mise en scène est signée Jamil Benhamamouch, neveu d'Alloula, qui a choisi d'ouvrir sur une chanson au rythme de la musique du genre reggae, inaugurant ainsi l'oeuvre qui explore la société avec humour en prenant prétexte des conditions professionnelles de ses personnages. Plusieurs anciens compagnons de Alloula se sont félicités de la reprise d'«El-Ajouad» par la troupe «Istijmem», à l'instar du comédien Abdelkader Belkaïd qui campa un rôle dans la première version (1985), et d'Azri Ghaouti qui fut metteur en scène assistant du regretté dramaturge. La compagnie «Istijmam» a à son actif plusieurs contributions visant à perpétuer le répertoire de Alloula, comprenant des représentations d'autres pièces dont «Ettoufah» qui fut jouée aux Etats-Unis en 2016, après avoir été traduite en anglais. Cette pièce fut écrite par Alloula en 1992 dans le sillage de sa célèbre trilogie composée de «Lagoual» (les dires, 1980), «El-Ajouad» (les généreux, 1985) et «El-Lithem» (le voile, 1989).

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha