Accueil |Culture |

SA POÉSIE SERAIT CLASSÉE PATRIMOINE DE L'HUMANITÉ

Si Mohand Ou Mhand à l'Unesco?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Si Mohand Ou Mhand à l'Unesco?

Si Mohand Ou Mhand, qui représente incontestablement le repère et l'icône de la poésie algérienne d'expression kabyle, suscite toujours l'intérêt des universitaires, des écrivains et même des cinéastes qui ne cessent de revisiter son oeuvre dense, mais aussi sa vie tumultueuse.

En plus des livres très nombreux qui ont été écrits et publiés sur Si Mohand Ou Mhand ainsi que des films réalisés sur ce personnage atypique, une autre initiative louable vient d'être lancée et elle gagnerait à être menée jusqu'au bout. L'initiative en question a été prise par l'écrivain Rachid Kahar, auteur de deux livres biographiques sur Si Mohand Ou Mhand dont «Moi, Si Mohand Ou Mhand, ma vie de bohème et de poèmes». L'écrivain Rachid Kahar a saisi ainsi les autorités culturelles concernées pour proposer une demande d'inscription par l'Algérie de la poésie de Si Mohand Ou Mhand dans le patrimoine culturel immatériel de l'humanité (Unesco). Cette démarche, ajoute l'écrivain et avocat Rachid Kahar, qui permettra à la poésie de Si Mohand Ou Mhand de figurer sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité peut être entamée conformément aux dispositions de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel du 17 octobre 2003. Rachid Kahar explique à cet effet que les poèmes de Si Mohand Ou Mhand constituent un terreau très riche de la culture amazighe et donc de l'Algérie: ce patrimoine, porté par un engouement populaire indéniable, est essentiellement oral et survit encore plus d'un siècle après la mort du poète. «Jusqu'à ce jour, de nombreux Algériens récitent encore et connaissent des poèmes inédits de Si Mohand», précise Rachid Kahar. Ce dernier rappelle en outre que Si Mohand Ou Mhand, bien que lettré, n'a jamais écrit ses poèmes qu'il déclamait à une population qui a su les retenir et les transmettre de bouche à oreille. «Sur les centaines de poèmes ainsi connus par de fervents amateurs de cette poésie, seule une partie a été consignée dans les recueils des auteurs Mohamed Said Boulifa, Mouloud Feraoun et Mouloud Mammeri», ajoute le même auteur. Ce dernier déplore en revanche que malheureusement, avec le temps et les effets de la mondialisation, ce patrimoine se trouve de plus en plus exposé au risque de déperdition d'où la nécessité d'une action urgente de sauvegarde; une telle intention existe au niveau de bien des individualités qui ont à coeur de conserver ce bien commun. Rachid Kahar explique qu'il est grand temps qu'une telle oeuvre de conservation se fasse de façon plus systématique et méthodique pour coordonner ces connaissances et initiatives individuelles dispersées et organiser la préservation à une plus grande échelle. Notons que la procédure en question peut être faite en se basant sur l'article 11 de la convention sus-citée et il appartient à l'Algérie de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sauvegarde de son patrimoine culturel immatériel présent sur le territoire national avec la participation d'associations et des Maisons de culture qui auraient pour mission d'assurer l'identification, en vue de leur sauvegarde, des poèmes de Si Mohand Ou Mhand et ce, sous le patronage du Haut Commissariat à l'amazighité (HCA). L'écrivain Rachid Kahar va jusqu'à donner tous les détails inhérents à cette démarche: sur la base de ce programme, explique-t-il, l'Algérie aura à s'adresser au comité de l'Unesco qui tient à jour la liste du patrimoine immatériel et sollicitera sa coopération conformément à l'article 19 de la Convention en question. «La forme, l'étendue et la méthode de l'assistance seront à définir par l'Algérie et seront consignées dans un accord avec l'Unesco», précise encore Rachid Kahar.
Ce dernier se dit, en outre, prêt et disposé à toute participation et de manière bénévole à l'avancée de cette initiative. D'ailleurs, Rachid Kahar a déjà réalisé une partie du travail dans ce sens en concevant une esquisse de présentation en différentes langues du projet en question, un travail préliminaire à approfondir bien entendu au cas où la démarche serait retenue.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha