Accueil |Culture |

DENIS MARTINEZ EXPOSE À L'ESPACO

Hommage au Gnawi Mohamed Bahaz

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Hommage au Gnawi Mohamed Bahaz

Cette chatoyante exposition qui unit l'art au mystique, se poursuit jusqu'au 4 mai à la galerie d'El Achour.

L'espace d'art contemporain d'El Achour (Espaco) abrite une fois n'est pas coutume, une grande expo-événement de l'artiste plasticien Denis Martinez. Celle-ci rend hommage à son grand ami et compagnon de lutte artistique, Mohamed Bahaz, le maître de la musique Diwan. Cette exposition retrace en effet le riche parcours de cet homme, dont le nom est lié notamment à la bande musicale du film culte La bataille d'Alger.

Un règlement de compte!
Cette exposition non exhaustive, pourtant malgré sa richesse, se décline en différents médiums artistiques auquel Denis Martinez, l'homme touche-à-tout s'est essayé. On retrouve ainsi ses peintures estampillées par des signes qui ne trompent pas, mais aussi par cet assemblage de photographies sur lesquelles Denis Martinez est venu apporter sa touche par fragments d'«aoucham» lui le cofondateur rappelons-le de la première école d'aoucham». Ces photos collées çà et là témoignent du parcours de Mohamed Bahaz, l'homme dont l'imaginaire collectif est toujours associé à un tambour. Sur ces photos, nous pouvons ainsi remonter le fil de l'histoire et faire connaissance avec cet homme discret qui, néanmoins, connaît les méandres de l'univers gnawa par choeur. Des scènes de vie quotidiennes, de jeu de scène, de sa jeunesse jusqu'à aujourd'hui, ces photos nous racontent le passé, mais surtout le cheminement de cet homme qui n'a cessé d'accompagner Denis Martinez dans ses moindres pérégrinations artistiques, notamment au festival Racont'Arts dont il en est une véritable coqueluche. Il est le maître de la musique de Carnaval.! Intitulée Bahaz Khouya Gnawi, histoire d'une complicité, cette exposition surprend plus d'un. Certaines des oeuvres exposées datent de 2014. Denis Martinez avouera lors du vernissage, samedi dernier, posséder d'autres oeuvres, lesquels ont souvent fait l'objet de débat pour une éventuelle expo au niveau du Mama, sans aboutir à quelque chose de concret. Prenant la parole, Denis Martinez qui estimera que la musique gnawa est loin d'être du folklore mais une véritable musique mystique spirituelle profonde, dira que la musique gnawie est beaucoup plus «un art de vivre et un état d'esprit. Pour moi cette exposition est un règlement de comptes!». Ainsi parla celui soucieux de redorer l'image de son ami qui lui a tant donné durant toutes ces années. Un ami âgé aujourd'hui de 77 ans, présent d'ailleurs à ce vernissage avec sa fille.

Gnawi le blidi mon ami
La musique gnawie, une musique et un rituel que l'artiste Denis Martinez tentera de démystifier à travers de longs formats verticaux, avec inscriptions et langages poétiques mais aussi une installation qui rappelle les couleurs spirituelles que traverse l'homme dans son ascension vers le divin. Bref, «Bahaz Khoya Gnawi, histoire d'une complicité est une exposition à visiter en toute urgence! Vous y découvrirez un Denis Martinez dans des créations insoupçonnées et d'autres qui lui collent à la peau. Des signes, des couleurs à foison et en sus de la bonne humeur à gogo! Sachez que jeudi à 18h, Denis Martinez animera une conférence à l'Espaco intitulée «Khouya Bahaz gnawi blidi», suivie, le 13 avril à 15h, d'une performance comportant une lecture de texte accompagnée de goumbri, et d'un jeu scénique carnavalesque d'origine berbère. A noter sur votre agenda.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha