Accueil |Culture |

CONCOURS FARÈS EL KAOUAFI DE SKIKDA

le poète Farès Bira primé

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le jeune Farès a affirmé, être honoré par cette consécration et exprimé sa détermination à continuer à développer son talent.

Le jeune poète Farès Bira (29 ans) a remporté le titre de chevalier de la rime 2019 au terme de la 5ème édition du concours Farès El Kaouafi 2019 (le chevalier des rimes) qui s'est clôturé mardi à la Maison de la culture Mohamed Siradj de Skikda. Le poème «Mihrab El Ghiwaya», un hymne à la beauté de la femme de Farès Bira, doctorant de troisième année en critique littéraire a été jugé remarquable et laisse augurer d'un «avenir prometteur» pour le poète, ont assuré les membres du jury. Le jeune Farès a affirmé, à ce sujet, à l'APS, être honoré par cette consécration et exprimé sa détermination à continuer à développer son talent. Quant au second prix du concours, il est revenu à Ahmed Aggoune (22 ans) et le troisième à Chaker Meguelati (27 ans). Le jury de la manifestation a retenu ces lauréats parmi 21 jeunes poètes en lice dont six ont été sélectionnés pour la phase finale. Initié depuis cinq années consécutives par la Maison de la culture Mohamed Siradj, le concours a permis de découvrir de nombreux jeunes poètes de talent ayant par la suite réussi à décrocher divers prix, a indiqué Zidane Meghlaoui, directeur de cet établissement culturel.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha