{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après 4 ans d’absence

Babylone en concert, jeudi, à Annaba

Le groupe algérien Babylone fait son come-back à Annaba après quatre années d’absence de la scène bônoise. Amine Babylone et ses musiciens chevronnés devraient interpréter ce jeudi 11 juillet, leur titre phare «Zina» au niveau du Club hippique de Aïn Achir, à Annaba. Le concert, organisé par «Oxygen Prod Management» débutera à partir de 20h00 et devrait connaître une forte affluence du public, notamment les familles et les femmes. En effet, le registre calme et doux, mais non moins rythmé du groupe, assure à ce dernier un public composé essentiellement de familles et de jeunes filles. De plus, les organisateurs tiennent à faire en sorte que l’événement soit familial par excellence, en assurant, entre autres, une sécurité exceptionnelle à travers des agences privées et un grand nombre d’agents de l’ordre. «Zina» est l’une des chansons les plus appréciées et adorées en Algérie. Ce n’est pas pour rien que le clip officiel de la chanson a été visionné près de 123 millions de fois sur la plateforme YouTube, sans compter les nombreuses reprises et les versions remixées. Pour rappel, le dernier concert de Babylone à Annaba, fut durant le mois d’août 2015. L’événement, organisé à l’époque au niveau du théâtre de Verdure, avait connu un succès monstre. Le nombre de personnes présentes dépassait largement le double des places assises disponibles. C’est dire l’engouement du public annabi pour ce genre de musique progressiste. Cet événement vient comme une bouffée d’oxygène pour une jeunesse annabie avide de culture et d’événements musicaux. Une jeunesse qui ne trouve de lieu pour se divertir et décompresser. Il faut dire que la scène culturelle est plutôt fade. Quelques soirées de malouf et de chaâbi ont été animées à l’occasion du Festival national de la chanson citadine, durant le mois de Ramadhan et depuis, plus rien. C’est la sécheresse culturelle (ou du moins musicale). Des jeunes de Annaba, ont donc décidé de prendre les choses en main. «On n’est jamais mieux servi que par soi-même», dit le proverbe. Mohamed El Amine Boulahrouf, interne en médecine et passionné de musique, est l’un des organisateurs du concert. «Que ce soit à Annaba ou bien le reste des villes de l’Est, la vie culturelle est terne, pour ne pas dire morte. Notre jeunesse se sent marginalisée. Faut-il, à chaque fois, se déplacer à Alger pour assister, le temps d’une soirée, à un concert de musique et rentrer ? Les habitants d’une ville comme Annaba n’ont-ils pas le droit de se défouler d’une manière saine ? C’est avec ces idées et ses questions qu’on a eu l’idée, mon frère, moi et un ami à lui de prendre les choses en main et d’organiser un événement à la hauteur des attentes du public bônois. Nous avons décidé d’arrêter de nous plaindre et d’agir», nous a déclaré Boulahrouf.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours