Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 33 °C
30
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 10 °C Max 26 °C
34
 Biskra Min 18 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 22 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 19 °C Max 28 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 29 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
34
 Oran Min 20 °C Max 31 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
34
 Khenchela Min 11 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 16 °C Max 30 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Culture | Le temps de lire |

LA PETITE BIBLIOTHÈQUE DE L'ÉTÉ 2012 (I)

«Des livres pour tous»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Des lecteurs à la Bibliothèque municipale de Bir Khadem (Alger).Des lecteurs à la Bibliothèque municipale de Bir Khadem (Alger).

c'était là, en 1978, au lancement de la construction du complexe graphique de Réghaïa, une devise éclatante pour encourager la production intellectuelle et inciter les Algériens à lire...

C'était une vue de l'esprit qui devait trouver sa concrétisation au quotidien; en somme, c'était une action ferme proposant une industrie algérienne du Livre répondant à l'intérêt du public pour le livre. Mais «l'intérêt pour le livre» ne se décrète pas: c'est une éducation suivie, coordonnée, construite, c'est-à-dire pédagogique qui relève des Institutions scolaires et éducatives, favorisée par l'existence de librairies et de bibliothèques. Le livre, la pratique de la lecture, le goût de la lecture, le plaisir de lire, la bibliothèque, tout cela constitue un dispositif indispensable de toute politique de développement national. Cette problématique du livre algérien pour les Algériens s'est maintes fois traitée par nos spécialistes depuis l'indépendance et, particulièrement, depuis l'Année du Livre décrétée par l'Unesco, avril 1980.
Modestement, sous l'intitulé «La Petite bibliothèque de l'été 2012», je vous propose, comme chaque été, depuis 2007, une liste de quelques titres d'ouvrages parmi ceux que j'ai présentés dans ma chronique hebdomadaire Le Temps de Lire paraissant dans L'Expression. Il n'est vraiment pas question d'un choix, à proprement parler, mais simplement d'indications d'ouvrages traitant de thèmes divers de portée générale pouvant procurer le plaisir de lire pendant l'été et néanmoins d'éveiller aussi l'esprit à la réalité des idées et des constats qui interpellent... même en vacances.
- ALGÉRIE, L'HISTOIRE EN HÉRITAGE de Smaïl Goumeziane, ÉDIF 2000, Alger, 2011, 493 pages: «La lecture de l'essai...[...] engage, à une sorte de réappropriation autant qu'à un ressourcement, les Algériens qui rejettent les clivages pernicieux, stricts produits des ambitions malsaines aux miasmes morbifiques celles qui avaient plus d'une fois exposé la communauté au désespoir lui faisant croire à un désordre de ses origines historiques. [...] le travail colossal de Smaïl Goumeziane, minutieux et s'étayant sur les recherches les plus récentes, se présente comme un plaidoyer, comme un des meilleurs ouvrages actuellement de référence dans le domaine du devoir de mémoire et de l'écriture de l'Histoire - au processus si complexe de notre pays - entrepris par des auteurs algériens après l'indépendance. Sous sa plume ferme et pédagogique, s'expriment librement une réflexion, une conviction et une conclusion.»
- CHRONIQUES DES ANNÉES DE GUERRE EN WILAYA III (Kabylie) 1956-1962, Récits de guerre tome 2 de Djoudi Attoumi, Éditions Rym Attoumi, Bejaïa, 2011, 447 pages: «Justement, ces «Récits de guerre» se veulent, selon l'auteur, contribution à «l'écriture de l'Histoire de notre guerre de libération nationale». Ce «long travail d'élaboration de témoignages» et de réflexions diverses sur la nécessité et la justesse de la guerre contre la colonisation est développé en vingt-trois chapitres utilement chargés d'informations, de photos et de précisions poussées au moindre détail pour constituer une preuve concrète de chaque action observée et consignée.»
- DICTIONNAIRE DE L'INTERPRÉTATION DES RËVES SELON L'ISLAM de Mohand Akli Haddadou, Casbah-Éditions, Alger, 2011, 382 pages: «Le rêve est-il raisonnable? Si oui, la raison relèverait d'une philosophie périmée par le temps qui court... Quoi qu'il en soit, le travail de Mohand Akli Haddadou mérite attention par ses nombreuses approches des questions de la vie sociale actuelle. Il réactualise le sens du rêve en s'appuyant sur des exemples très concrets de la vie quotidienne.»
- DOUNIA de Fatéma Bakhaï, Éditions Alpha, Alger, 2011, 286 pages: «Un hymne à l'amour de notre patrimoine culturel. Indépendamment de toutes les évocations historiques qui ont reconstitué les grands événements de la conquête de l'Algérie et de l'institution du système colonial, on retrouvera bien des aspects des immenses trésors de notre patrimoine culturel (mariage, fêtes, traditions, coutumes,...) quelque peu remémorés dans ce roman.»
- ÉCLATS DE SOLEIL ET D'AMERTUME de Kader Benamara, Éditions Barkat, Alger, 2012, 392 pages: «Kader Benamara a su appliquer, avec le naturel du pédagogue, un jugement lucide et inflexible à la connaissance de son pays et de son peuple qui ont été, et qui sont plus que jamais, son seul souci.»
- ÉCONOMIE ALGÉRIENNE - ÉCLAIRAGES de Abdelmadjid Bouzidi, ENAG Éditions, Alger, 2011, 460 pages: «Par son sérieux et sa pertinence, ses observations et ses sources, son caractère ouvert et sa méthodologie pratique (il faudrait peut-être ajouter un index), l'ouvrage Économie algérienne: Éclairages de Abdelmadjid Bouzidi est d'une lecture indéniablement revivifiante. Comment remettre la machine en place? Quels plans de relance imaginer? C'est le Débat des débats pour tous ceux que préoccupe l'économie algérienne et qui ont ainsi à coeur de repenser ensemble une politique économique propre à construire l'avenir que mérite notre société, c'est-à-dire un avenir où les valeurs de droit et de devoir, de justice et de liberté seront sacrées.»
- FRESQUE HISTORIQUE DE MASSINISSA AU 5 JUILLET 1962 de Mahrez Afroun, Éditions Houma, Alger, 2011, 308 pages: «L'Histoire de l'Algérie est infinie, revoyons, pour continuer de reconstruire notre patrimoine général et de construire l'architecture nouvelle de la patrie algérienne, les visages des femmes, les jeunes et les anciennes, les chouhadate, les moudjahidate et les militantes - les visages des hommes, les jeunes et les anciens, les chouhada, les moudjahidine et les militants.»
- LA KABYLIE dans les écrits français du XIXe siècle (Entre connaissances scientifiques et représentations idéologiques coloniales) de Habib-Allah Mansouri, ENAG-Éditions, Alger, 2011, 317 pages: «En dernier ressort, il faut reconnaître que Habib-Allah Mansouri, en publiant La Kabylie dans les écrits français du XIXe siècle, exprime la pleine et sereine conscience de l'Algérien d'aujourd'hui de devoir remettre à l'endroit toute intelligence déniée, toute morale bafouée, toute oeuvre humaine renversée.»
- LE PROPHÈTE ET NOTRE TEMPS de Mustapha Cherif, Éditions ANEP, Alger, 2011, 440 pages: «Le travail de Mustapha Cherif a été de sélectionner les textes coraniques, si puissants et si convaincants qu'ils soient par eux-mêmes seuls, pour réveiller la bonne foi, sinon la bonne conscience de l'être humain. [...] Effectivement, sans la connaissance de la vie du Prophète et le contexte géographique, social et politique de l'époque, toute étude sérieuse ne pourrait dessiner les contours authentiques du «sens sacré de la vie, du vivre-ensemble juste et du comportement civilisé.» L'actualité est oppressante dans tous les domaines où la vraie relation humaine exige la connaissance de l'Autre pour établir un dialogue humain.»
Bonne lecture, et à suivre mercredi prochain «La Petite bibliothèque de l'été 2012 (II)».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha