Accueil |Culture | Le temps de lire |

LES CENT BATAILLES DÉCISIVES DE L'HISTOIRE DE L'ANTIQUITÉ À NOS JOURS PAR SALAH OULD MOULAY AHMED

Guerre ou paix, est-ce la même guerre?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Guerre ou paix, est-ce la même guerre?

Faire la guerre pour instaurer la paix; ne plus faire la guerre ni aux «étoiles» ni aux «fleurs», ni même au «genre humain» pour vivre en paix...

Sans aucun doute quelle monstrueuse vésanie, est-ce la guerre conquérante qui «brise les coeurs nobles et libres»! Aussi, dans son volumineux et dense ouvrage Les Cent batailles décisives de l'histoire (De l'Antiquité à nos jours (*), Salah Ould Moulay, d'origine mauritanienne, va-t-il nous donner à lire de tristes conflits qui ont attristé bien des générations de peuples. Et c'est enfin, toujours ainsi, de même qu'autrefois, «L'art de la guerre» tout comme l'indique en treize célèbres articles dans son livre éponyme, le général Sun Tzu (début du vie siècle av. J.-C.).

La Vérité historique des faits
Il est, en effet, toujours le temps pour qu'une grande pensée glisse dans un petit esprit et l'enthousiasme: «La guerre,... c'est la paix aussi!». Le Persan, poète, philosophe et mystique Hafiz (Chams ad-Dîn Mohammed [Chiraz, Iran, 1320?-1389?] a déclamé dans ses fameux poèmes lyriques Les Ghazals inspirés d'un libre soufisme: «´´Tu m'avais dit: Abandonne dans mes mains ta vie et tu auras la paix.´´ J'ai donné ma vie sans regret, mais la paix n'est pas venue.» Alors «Malheur au vaincu!», «Gloire au vainqueur!». Et il y a L'Art français de la guerre, un roman d'Alexis Jenni, publié le 18 août 2011 aux éditions Gallimard et ayant obtenu le prix Goncourt la même année. La critique générale de ce roman s'attarde sur la narration qui «alterne entre des passages se déroulant dans le passé racontant les expériences de Victorien Salagnon pendant la guerre et des passages dont l'action est contemporaine qui présentent l'évolution du narrateur ainsi que ses réflexions sur la France, ses rapports à l'armée, son héritage colonial ou encore son racisme ambiant.» En somme, durant toute lecture de tels ouvrages, il faut bien s'appliquer à se garder de tomber en dehors de l'essentiel - si l'on veut - du message qui souvent est difficile à circonscrire si l'on fait appel à sa seule pensée.
Pourtant, Salah Ould Moulay Ahmed nous invite avec une pédagogie toute spéciale de «docteur en physique théorique et d'un étudiant rompu, très jeune, au raisonnement de la discipline des mathématiques. En outre, il aura ´´assumé de nombreuses fonctions de responsabilité au sein de différents organismes d'État en Mauritanie´´». Il est sûr qu'il a également gagné une belle expérience dans la communication éducative en exerçant au poste de directeur de l'enseignement supérieur et de chargé de mission auprès du ministre de l'Éducation nationale. Il a publié d'autres ouvrages dont l'utilité apparaît dans les titres suivants: L'Apport scientifique arabe à travers les grandes figures de l'époque classique (2004); De Thalès à Einstein, l'histoire de la science à travers ses grands hommes (2007); Les grands personnages de l'histoire universelle (2012); Les grandes énigmes de la science contemporaine (2014).
Qui ne s'effraie de l'ampleur de la tâche? Là où il faudrait plusieurs historiens, Salah Ould Moulay Ahmed s'est efforcé à narrer avec lucidité les «petites» histoires qui font la grande histoire des batailles parmi les plus évocatrices des caractères des peuples à lutter pour se libérer, à combattre pour conquérir, à s'opposer aux envahisseurs armés en s'armant de leur courage et en usant de toutes les ruses qu'ils peuvent imaginer pour repousser l'ennemi. Ici, l'auteur a choisi des faits précis inventoriés, des batailles précises sur lesquelles le temps a passé mais qui restent, les uns et les autres, pour l'Humanité des sujets d'observation et d'enseignement. Ce sont autant de documents qui ont gardé la place privilégiée que l'Histoire leur reconnaît. Aujourd'hui, de cet ensemble plus ou moins oublié, mais que l'Histoire conserve éternellement dans sa mémoire, des leçons sont tirées, et ici Salah Ould Moulay Ahmed nous propose des exemples de «Cent batailles décisives de l'Histoire de l'Antiquité à nos jours». Ce n'est alors pas si peu «observer», «écrire ou réécrire», «penser ou repenser». Dans un monde où l'actualité maltraite continuellement les prévisions, déséquilibre les acquits, les acquits toujours remis en cause. Oui c'est de l'Histoire! Et c'est là que la Vérité du culte est la maîtresse indétrônable de la marche de l'évolution de l'Humanité, progrès après progrès, cela suffit à conférer à l'histoire des «Cent batailles» par l'auteur, une physionomie historique éducative et instructive inégalable grâce aux récits courts, aux bons chemins de traverses tout en sauvegardant la Vérité historique des faits.

La guerre, pour quelle paix?
Dans son Introduction à son ouvrage Les Cent batailles décisives de l'histoire, de l'Antiquité à nos jours, Salah Ould Moulay Ahmed, écrit:
«L'histoire, depuis plus de 5000 ans, est jalonnée de grandes batailles dont certaines eurent une telle importance ou laissèrent une telle empreinte qu'elles restèrent gravées jusqu'à nos jours dans la mémoire des hommes.»
Or les hommes ont une redoutable «vertu»; ils oublient leur passé; ils le travestissent aisément; parfois ils ne conservent que ce qui les séduit de quelque manière que ce soit. Il est alors quelques intellectuels précieux à tous égards pour mieux traiter l'histoire.
C'est pourquoi, le travail d'Ould Moulay Ahmed retient notre attention. Il nous rappelle subtilement, et par des raccourcis fort pertinents, notre bien et il nous le signifie avec des documents sûrs et importants, ce qui nous engage à chercher, à notre tour, plus loin et plus près le sens du passé de notre Humanité. Il y a des guerres, - mais quelles guerres et pourquoi et comment et quelles ont été les conséquences, etc.?
L'auteur nous montre que «L'histoire militaire est riche d'enseignements car la guerre, pratique universelle et constante de l'humanité, fut le moyen privilégié par lequel s'opèrent les grandes ruptures politiques, les grandes mutations sociales, économiques et culturelles, à travers les âges.»
En effet, tant d'éléments, tant de facteurs, tant de progrès dans des domaines des armes,... que l'histoire et le mouvement des peuples, par conséquent, ont subi de constantes transformations physiques, morales, intellectuelles. Les rapports des peuples ont été modifiés, déconstruits et reconstruits et de nouveaux déconstruits.
En somme, ainsi que l'auteur l'annonce: «Le présent livre se propose d'offrir au lecteur féru d'histoire militaire un large panorama des batailles qui ont non seulement scellé le destin des hommes et des nations, mais également forgé la légende des plus grands hommes de guerre, de l'Antiquité à nos jours.»
L'auteur nous prévient encore avant d'aborder la structure de son oeuvre, en mentionnant: «...Cet écrit, qui se veut grand public à travers un style simple et accessible à tous, n'est pas l'oeuvre d'un militaire ou d'un historien, mais celle d'un physicien que les péripéties de son métier d'enseignant du supérieur ont conduit, des années durant, à donner des cours et des conférences scientifiques à de futurs officiers. De là est né l'intérêt pour l'auteur de l'histoire des guerres (l'«histoire-batailles»), après avoir découvert que si le monde a connu des génies scientifiques comme Archimède, Copernic, Galilée, Newton, Pasteur ou Einstein, il a aussi connu des génies militaires comme Alexandre le Grand, Hannibal, Jules César, Khâlid Ibn Al-Walid, Saladin, Gengis Khan ou Napoléon dont les noms méritent largement d'être gardés en mémoire.»
«Les Cent batailles» choisies sont présentées dans cet ordre:
I- L'Antiquité: des origines à la chute de Rome (476), 16 batailles.
II- Le Moyen - Âge: de la fin du ve siècle à la fin du xve siècle, 23 batailles.
III- Les Temps modernes: du début du xvie siècle au début du xxe siècle, 31 batailles.
IV- La Première Guerre mondiale: de 1914 à 1918, 7 batailles.
V-.La Seconde Guerre mondiale: de 1939 à 1945, 11 batailles.
VI-.L'époque contemporaine: de 1946 à nos jours, 12 batailles.
Dans l'épilogue - qui est une concise et belle conclusion - Salah Ould Moulay Ahmed note, à raison: «Au terme de cet exposé sur une palette de cent batailles, jugées les plus significatives et donc les plus décisives, nous avons vu l'histoire dérouler ses horreurs, ses drames, mais aussi ses épopées mémorables, ses coups d'éclat, ses révélations sur l'ambition, la cupidité et la folie des grandeurs des hommes.[...] Quoi qu'il en soit, je reste pour ma part profondément convaincu que l'avenir appartient à la non-violence, à la réconciliation entre les hommes et aux vertus du dialogue des cultures et des civilisations pour le triomphe final des valeurs universelles de liberté, de paix et de justice et ce, dans le cadre d'une gouvernance enfin mondialisée.»
À la suite de l'auteur, et avec lui, rappelons, replacée dans le contexte de l'époque de la guerre d'Algérie, cette réflexion - si claire et cependant tellement ambiguë - d'Albert Camus (1913-1960) à propos de la «justice»: «Si l'homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue à tout.»
En proposant Les Cent batailles décisives de l'histoire, Salah Ould Moulay Ahmed nous ravive à beaucoup le plaisir de lire l'Histoire et de s'enrichir l'esprit.
(*) Les Cent batailles décisives de l'histoire (De l'Antiquité à nos jours de Salah Ould Moulay Ahmed, Casbah Éditions, Alger, 2014, 380 pages.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha