Adrar Min 16 °C Max 31 °C
33
Laghouat Min 11 °C Max 26 °C
33
Batna Min 7 °C Max 20 °C
33
Biskra Min 14 °C Max 28 °C
33
Tamanrasset Min 13 °C Max 28 °C
33
Tlemcen Min 13 °C Max 28 °C
33
Alger Min 12 °C Max 25 °C
33
Saida Min 13 °C Max 26 °C
33
Annaba Min 15 °C Max 23 °C
29
Mascara Min 13 °C Max 26 °C
33
Ouargla Min 13 °C Max 28 °C
33
Oran Min 14 °C Max 27 °C
33
Illizi Min 14 °C Max 29 °C
33
Tindouf Min 18 °C Max 34 °C
33
Khenchela Min 7 °C Max 20 °C
33
Mila Min 8 °C Max 19 °C
33
Ghardaia Min 16 °C Max 26 °C
33
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Al Atlas TV, une télévision qui dérange avant même sa diffusion

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Avant même sa première diffusion expérimentale, la chaîne algérienne de droit étranger, Al Atlas TV fait couler beaucoup d'encre. Les sites spécialisés en télécom annoncent en grande pompe sa venue et indiquent qu'elle sera bientôt disponible sur Freebox TV, mais aussi sur numéricable et Free. Selon la page Facebook officiel de la chaîne, Al Atlas TV sera «bientôt sur Nile Sat, Hot Bird et d'autres satellites. Mais la page Facebook des télévisions algériennes, a annoncé surtout que le retard pris par le lancement de la télévision qui était prévue le 19 mars, était dû à l'indisponibilité en France de diffuseur qui peut offrir une diffusion de 4 mégas, alors que le diffuseur français propose seulement une diffusion maximale de 3 mégas. Mais est-ce là la vraie raison de ce retard? Selon certaines sources, Al Atlas TV qui bénéficie de moyens considérables par rapport aux autres télévisions envisage d'être visible sur toute la planète quelle que soit la position du satellite. Pour l'heure, seule la page Facebook de la chaîne alimente toutes les infos et les rumeurs. Et pourtant, un fait nouveau, le site Afrique intelligence s'est intéressé de plus près à la chaîne, indiquant qu'elle serait financée par l'homme d'affaires algérien installé à Londres, Hichem Bouallouche. Qu'en est-il réellement et pourquoi un site d'intelligence qui s'intéresse plus aux entreprises pétrolières et leur incidence sur la géopolitique nationale et maghrébine s'intéresse-t-il à une télévision off-shore. Quel que soit l'intérêt, Atlas TV paraît un gros poisson qui menace de bouffer les intérêts de la France et surtout du Maroc qui alimente souvent ce site africain de rumeur politique. L'information est également confirmée par le site startimes, par le biais d'un informateur irakien qui confirme aussi que Hichem Bouallouche est propriétaire légitime et unique de la chaîne Atlas. Alors rumeur ou manipulation? Toute cette affaire sur le lancement d'une chaîne de télévision nous rappelle les péripéties de Khalifa TV. Une chaîne qui avait contribué en 2003 à la chute de l'empire Khalifa. Les soucis du milliardaire algérien avaient, en effet, commencé quand il organisa, à Cannes, le lancement de sa chaîne de télévision KTV. Plusieurs stars de la télévision et du cinéma mondial et français (à leur tête le sulfureux Gérard Depardieu) avaient été conviées à cette soirée, provoquant une alerte générale au niveau de la Dgse (Direction générale de la sécurité extérieure). Moumen Khelifa, qui avait sponsorisé l'OM, était à l'époque soupçonné de blanchir l'argent de certains hauts dignitaires algériens. Une surveillance approfondie qui n'est pas actionnée contre les investisseurs qataris, mais contre tout milliardaire algérien qui veut créer son monde sur l'Hexagone. Alors le fait d'avoir son compte bancaire rempli signifie-t-il qu'on ne peut pas créer sa télévision en France ou en Europe? Quoi qu'il en soit, Al Atlas TV, se dit prête à son nouveau chalenge et tout le monde attend avec impatience son lancement pour juger sur pièce de cette importance qu'accorde les médias occidentaux à cette petite chaîne qui est née grande.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha
  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable