Accueil |Culture | L'Ecran libre |

La bataille des droits télé a commencé pour la CAN 2017

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La CAN 2017 approche à grands pas, l'entv a déjà acquis les droits télé de la Fédération algérienne de football (FAF) des coulisses de la sélection nationale durant la CAN 2017, qui débutera dans moins d'un mois pour dix millions de dinars (1 milliard de centimes). Elle continue les négociations pour la diffusion des matchs. Les équipes de l'Entv pourront donc filmer la préparation des Verts pour cet important rendez-vous, le déplacement vers le Gabon, mais aussi les entraînements sur place. La FAF avait fait de même, il y a quelques années, lors de la Coupe du monde, en cédant ses droits à la télévision publique et à quelques chaînes privées. Cette fois-ci, ces dernières ont été exclues et pourtant Dzaïr TV et même El Hadaf TV ont postulé pour acquérir les droits. Seulement la FAF a cru bon laisser cette tâche à un média plus expérimenté pour les compétitions internationales. Il faut dire que les coulisses sont aussi intéressantes que les droits matchs eux-mêmes. En Afrique, c'est l'agence Media365, agence conseil française en production de contenus à destination de la TV et du digital du groupe Sporever, créé en 2000 par Patrick Chêne, qui a été choisie par la Confédération africaine de football (CAF) afin d'assurer la production de contenus audiovisuels, à l'occasion de la prochaine coupe d'Afrique des nations Total (CAN) qui se déroulera au Gabon (14 janvier-5 février 2017). Pendant la compétition, quatre journalistes de l'agence produiront du «side content» (magazine quotidien, interviews de joueurs, de coachs ou de fans) destiné à alimenter les réseaux sociaux et les sites Internet de la CAF et de ses partenaires dans de nombreux pays. Parallèlement, une équipe technique Media365, basée à Boulogne-Billancourt, sera chargée d'adapter en langues française et arabe les contenus dans un délai de 24 heures. Media365 s'est en outre vue confier la production du spot «New CAF Ball» dévoilant le nouveau ballon de la CAF utilisé lors de la prochaine compétition. La France et le Qatar dominent les droits image de la CAN, grâce au groupe Lagardère et beIN Sports. Aucune agence africaine ou maghrébine ne possède les droits des images du continent noir. Les Africains devront en revanche payer les droits télé pour regarder les matchs de leur propre équipe. L'Union africaine de radiodiffusion et le groupe Lagardère sont parvenus néanmoins à une baisse des droits à l'issue d'un accord-cadre signé à Dakar. La baisse des coûts pourrait atteindre 30% de réduction. L'accord signé au terme de six mois de négociations permet au bras séculier de l'ONU en matière de retransmission d'offrir pour la première fois une baisse substantielle du coût des droits de retransmission pouvant aller jusqu'à 30%. Pour la première fois, un ensemble de pays en proie à de grands défis économiques et/ou sécuritaires aura les droits de retransmission pour huit compétitions pendant la période de deux ans, pour un montant symbolique de 15 000 euros (autour de 9,839 millions de Fcfa, ndlr). Il s'agit notamment de la RCA, du Lesotho, des Comores, de l'Erythrée, de Sao Tome et Principe et du Swaziland.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha