Accueil |Culture | L'Ecran libre |

BFM TV menace le duo TF1 et France Télévisions pour la présidentielle

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Alors que la bataille politique fait rage dans les coulisses, entre la gauche et la droite, en France, une nouvelle bataille non déclarée a été ouverte entre les chaînes de télévisions d’info et les télévisions traditionnelles. Tout a commencé quand BFM TV est montée en audience, profitant du grand débat de la présidentielle française et a dépassé ses concurrentes et concurrencé ouvertement TF1 et France 2, les traditionnelles télévisions d’information en France. 5,5 millions de téléspectateurs français étaient donc devant BFM TV, contre moins d’un million sur sa concurrente CNews, du groupe Canal+. Jamais la chaîne infos n’avait été autant regardée, même lors des attentats de 2015. La chaîne infos a également battu le record historique de la TNT détenu jusqu’ici par un match de football sur TMC. En 2007, deux ans après sa création, le débat entre François Bayrou et Ségolène Royal, entre les deux tours, avait fait découvrir au public français la chaîne d’info. A cela s’ajoute l’interview exclusive de Jérôme Cahuzac aux primaires de la droite comme de la gauche, BFM TV est restée connectée aux grands rendez-vous médiatiques. Sa force c’est le direct : plus de 600 000 curieux début février devant la retransmission des meetings lyonnais de Jean-Luc Mélenchon puis de Marine Le Pen. Plus de 550 000 pour celui de Fillon. Jamais les télévisions françaises traditionnelles n’avaient diffusé des meetings. 90% des 300 journalistes sont mobilisés sur la présidentielle française et pour suivre la campagne au jour le jour, soulignent les responsables de la chaîne. I<télé, devenue CNews, ne s’est toujours pas relevée de sa grève qui l’a touchée il y a quelques mois. Elle est désormais rejointe par LCI, qui a doublé son audience en un an, pour atteindre 0,6% de part d’audience. Les deux chaînes revendiquent un côté magazine pour se démarquer de leur rivale. Quant à France info, elle constitue un laboratoire avec un enchaînement de pastilles originales. Cette prise en main de BFM TV n’a pas impressionné les chaînes traditionnelles TF1 et France 2 qui ont programmé le débat d’entre deux tours pour le mercredi 3 mai. BFM TV, qui a coorganisé le débat à 11 candidats, aimerait bien profiter de ce débat dans sa diffusion, rien n’est encore réglé. BFM TV a même sollicité TF1 et France 2, en leur demandant dans un courrier si elle pouvait se joindre à elles pour coorganiser l’émission. Une lettre a été adressée également au CSA et à tous les candidats. Mais la P-DG de France Télévisions, Delphine Ernotte, a refusé. France Télévisions veut bien laisser BFM TV codiffuser le débat, mais pas question de laisser une place à sa journaliste vedette Ruth Elkrief. Si BFM TV se joint aux ténors du PAF, CNews demandera sa part du marché, la bataille audiovisuelle de la présidentielle française a commencé et n’est pas près d’en finir.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha