Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Les Saoudiens lancent Beout Q pour écarter beIN Sports

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Comme il fallait s'y attendre, la concurrence entre le Qatar et l'Arabie saoudite s'est déplacée dans le domaine audiovisuel. Ainsi Riyadh a lancé depuis hier, son bouquet sportif intitulé Beout Q (être en dehors du Qatar). Une façon très agressive de marquer la différence entre la télévision qatarie beIN Sports et la nouvelle chaîne saoudienne de sport. Pour le président du pôle médiatique saoudien Falef El Hafta, les fréquences de la première chaîne de ce bouquet sont déjà disponibles sur le Net. Prévu pour le 21 juin, ce nouveau bouquet de sport d'une télévision arabe a été finalement lancé ce samedi 5 août soit avec deux mois et deux semaines de retard. D'emblée, les responsables saoudiens ont indiqué que Beout Q ou Pbs Sports a été créée pour mettre fin au monopole de la chaîne sportive beIN Sports. Le groupe saoudien a déjà menacé de diffuser les matchs des Coupes du monde 2018 et 2022 (au Qatar on ne sait pas comment), ainsi que les coupes d'Europe, d'Asie et d'Afrique, en plus de la Ligue des champions d'Europe. Pour le moment, 11 chaînes sont déjà lancées et l'abonnement est fixé à 320 rials. Les responsables saoudiens ont déja annoncé que des négociations ont été entamées avec les instances sportives internationales pour la diffusion gratuite des programmes, assurant que la plupart d'entre eux le seront. Sur un autre plan, le groupe saoudien a entamé des mesures afin de bloquer l'accès aux Qataris aux différents appels d'offres des compétitions sportives internationales. beIN Sports a déjà été écarté de la compétition de la Coupe arabe des clubs qui va se dérouler au Egypte à partir du 21 août. L'Egypte, qui avait rompu toutes ses relations médiatiques et diplomatiques avec le Qatar, avait signifié qu'elle n'accepterait pas qu'une équipe qatarie soit présente au Caire et que les matchs de la compétition arabes soient diffusés par la chaîne du Qatar. Lors des derniers matchs de la coupe de la CAF au Maroc, l'entraîneur de l'équipe d'El Ahly d'Egypte avait refusé d'animer la conférence de presse tant que le micro de beIN Sports était sur la table. Une attitude qui a scandalisé les instances sportives internationales. Mais la CAF s'est mise du côté de beIN Sports et des Qataris. Pour le moment grâce à leur argent, les Qataris maintiennent un semblant de soutien des instances sportives internationales. Avec le transfert de Neymar, beIN Sports a encore frappé un grand coup médiatique et politique. Et la querelle entre les Saoudiens et les Qataris n'est en fait qu'un mince conflit entre des bédouins qui n'intéresse pas les Occidentaux et encore moins les Africains.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha