Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Après le Maghreb, Canal + risque de perdre l'Afrique

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Après l'échec de Canal+ Maghreb, le groupe français de la chaîne cryptée risque de perdre encore son marché africain. En effet, Canal+ a perdu 52 000 abonnés en Afrique. C'est le groupe Vivendi, maison mère de Canal+, qui a rendu public le 31 août dernier ce chiffre. Il présente les résultats du groupe pour le compte du premier semestre 2017. Selon les chiffres publiés (étude arrêtée au 30 juin 2017), Canal+ compte 2,713 millions d'abonnés en Afrique subsaharienne. Ce sont 52 000 abonnés, soit 2% de moins que les 2,765 millions d'abonnés que comptait le groupe en décembre dernier, lors de la publication des résultats du second semestre de 2016. Suivant la tendance négative du groupe qui a perdu énormément d'abonnés en France, les résultats de Canal + en Afrique subsaharienne, un marché qui a toujours fourni d'excellents chiffres. Mais cette situation est le résultat du piratage numérique et de la croissance des opérateurs de télévision payante, tels que DsTV, StarTimes et Kwese TV. L'avenir de la chaîne cryptée n'est vraiment pas rose. En France, le groupe audiovisuel dirigé par l'homme d'affaires breton Vincent Bolloré, a perdu 156 000 abonnés au 2e trimestre. Ils sont désormais moins de 5 millions (4,989 millions exactement), alors qu'ils étaient un peu plus de 6 millions lorsque le milliardaire a pris le pouvoir au printemps 2015. Ce chiffre ne prend pas en considération les 3 millions d'abonnés aux offres de Canal proposées, depuis la fin 2016, par les opérateurs Orange et Free dans le cadre d'accords commerciaux. Ainsi, les résultats de Vivendi pour le S1 2017 révèlent que la baisse de la base d'abonnés directs de Canal+ a accéléré au 2e trimestre: -154 000 par rapport au T1 et -466 000 sur un an, à 4,984 millions. Dans le même temps, le groupe gagnait 56 000 clients sur les offres Livebox fibre Famille By Canal et Freebox Révolution avec TV by Canal Panorama. Impossible de se maintenir au-dessus du seuil des 8 millions de clients bénéficiant d'une offre Canal à l'international au détail ou via leur opérateur (7,984 millions). Les chiffres du 3e trimestre, une croissance du bouquet Start by Canal proposé en bonus avec les nouvelles offres Bbox Miami+ de Bouygues Télécom et le recul des offres traditionnelles via satellite. A l'international, le piratage numérique en Afrique fait perdre beaucoup de clients pour le groupe Canal+. Un continent où le groupe Vivendi ne peut pas intervenir directement. Même si le groupe français a investi des millions d'euros dans la lutte contre le piratage, les pertes demeurent toujours aussi importantes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha