Prévisions pour le 20 Novembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 21 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 16 °C
32
 Batna Min 4 °C Max 11 °C
30
 Biskra Min 8 °C Max 19 °C
34
 Tamanrasset Min 17 °C Max 25 °C
26
 Tlemcen Min 7 °C Max 13 °C
12
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
12
 Saïda Min 4 °C Max 13 °C
30
 Annaba Min 11 °C Max 19 °C
12
 Mascara Min 7 °C Max 18 °C
12
 Ouargla Min 13 °C Max 22 °C
34
 Oran Min 11 °C Max 19 °C
12
 Illizi Min 18 °C Max 27 °C
26
 Tindouf Min 10 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 5 °C Max 13 °C
30
 Mila Min 8 °C Max 16 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 17 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Le projet de Canal France-Algérie relancé

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La télévision franco-algérienne installée en France relance son projet pour l'Algérie. Elle vient d'installer au poste de directeur général Algérie de la chaîne «Canal France-Algérie», Mohammed Chouaky le 9 septembre. La cérémonie officielle s'est tenue dans les nouveaux locaux de la chaîne, situés à El Biar, en présence du directeur général, fondateur de la chaîne de télévision France Algérie, Djamel Guessoum. Alors qu'on pensait que le projet était tombé à l'eau, cette nomination relance sa présence en Algérie. Le directeur général, fondateur de la chaîne, Djamel Guessoum, a assuré que le bureau d'Alger va contribuer au développement et à l'enrichissement de la chaîne par ses programmes et qu'il a pour mission de faire connaître la chaîne en Algérie et de la faire rapprocher du large public. Il faut dire que le patron de la chaîne franco-algérienne, Mohammed Chouaky est un inconnu du paysage audiovisuel et médiatique algérien. Résidant en France depuis de longues années, il possède une expérience dans le monde des médias et il est aujourd'hui directeur de publication du journal électronique qu'il édite depuis Lille, en France. Comment peut -on relancer une chaîne invisible en Algérie quand son directeur ne vit pas dans le pays? C'est la vraisemblable question que l'on se pose. Il faut savoir que la chaîne «Canal France-Algérie» est une télévision généraliste basée en France. Elle a vu le jour, il y a à peine six mois, quelque temps avant les élections législatives algériennes dans le but de soutenir son fondateur, candidat au Parlement algérien. Même si elle est considérée comme une chaîne TV «algérienne» destinée «à la diaspora algérienne des cinq continents», celle-ci est restée absente du champ médiatique et audiovisuelle algérien. Axant sa stratégie sur les programmes de culture, de sport, d'art culinaire et d'histoire avec une attention minime quant à l'actualité politique et sociale, la chaîne est passée quasiment inaperçue dans la longue et féroce bataille audiovisuelle. «Canal France Algérie» ne figure même pas dans les audiences audiovisuelles réalisées durant cette période et surtout absente des réseaux sociaux, là où certaines chaînes s'imposent, faute d'audience sur satellite. Avec cette nouvelle nomination, «Canal France Algérie» va-t-elle réellement démarré, pas si sûr! Il lui faudrait d'abord de commencer par changer d'appellation pour mieux se positionner dans le paysage audiovisuel. Trop française pour être une chaîne algérienne et pas assez algérienne pour se démarquer du titre de chaîne française. C'est sur la charte graphique que devra se pencher le nouveau patron de la chaîne.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha