Prévisions pour le 15 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 32 °C
32
 Batna Min 14 °C Max 27 °C
32
 Biskra Min 23 °C Max 41 °C
32
 Tamanrasset Min 23 °C Max 32 °C
47
 Tlemcen Min 20 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 22 °C Max 30 °C
12
 Saïda Min 19 °C Max 32 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 28 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 32 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 39 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 30 °C
32
 Illizi Min 27 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 29 °C Max 41 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 27 °C
34
 Mila Min 17 °C Max 30 °C
47
 Ghardaïa Min 22 °C Max 36 °C
34
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Quel cinéma algérien pour les Oscars

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La question de la présentation de l'Algérie aux Oscars est toujours un sujet d'actualité pour les cinéastes algériens. L'Algérie a proposé 17 films pour concourir dans cette catégorie, parmi eux, cinq ont obtenu des nominations aux Oscars dont un seul, Z (1970), a remporté la célèbre statuette. Mais quel film pour mieux représenter l'Algérie? La majorité des films qui a été nominée aux Oscars, n'a pas parlé directement de l'Algérie ou presque. Z de Costa Gavras qui a remporté l'Oscar du meilleur film étranger en 1970 au nom de l'Algérie ne parlait pas de notre pays mais de la Grèce, plus précisément de la dictature des colonels. A l'époque, Boumediene avait accepté de faire tourner le film en Algérie avec un financement algérien, mais pas pour soutenir les démocrates et républicains grecs contre les colonels qui détenaient le pouvoir, mais pour prouver au monde entier qu'en tant que colonel, il était un militaire très libéral. Le deuxième film nominé aux Oscars au nom de l'Algérie a été Le Bal de l'Italien Ettore Scola en 1984. Le film évoquait avec l'ère musicale la guerre d'Algérie avec un style et un ton italiens. Il est d'ailleurs le premier film réalisé par un Italien qui a été nominé aux Oscars avec l'Algérie. Car le film La bataille d'Alger a été nominé aux Oscars au nom de l'Italie et pas de l'Algérie, alors que l'Algérie était le financier majoritaire. L'Algérie est revenue aux Oscars grâce à Rachid Bouchareb à trois reprises, en 1996 avec Poussière de vie là encore ce n'est pas une histoire algérienne. Le film raconte la vie des enfants nés de pères américains et emprisonnés par l'armée vietnamienne après le départ des yankees. Le deuxième film de Bouchareb à être nominé aux Oscars, c'est Indigènes, qui évoque le rôle des Maghrébins qui ont combattu aux côtés des Français durant la Seconde Guerre mondiale. D'ailleurs, le titre en anglais a été changé, en Days of Glory (Le jour de gloire), moins péjoratif que le titre Indigènes en français. Enfin le troisième film algérien à représenter l'Algérie aux Oscars est le seul qui évoque l'Algérie directement, c'était Hors la loi et là encore avec une vision très française. Sur les cinq films nominés pour les Oscars, un seul parle de l'Algérie et de son histoire, les quatre autres n'évoquent pas l'Algérie. Deux films n'ont pas été réalisés par des cinéastes algériens, mais par un Grec et un Italien. Peut-on se vanter aujourd'hui d'avoir gagné un Oscar avec un film qui ne parle pas de notre pays et qui ne véhicule pas notre image et notre culture? Le dernier film choisi pour représenter l'Algérie aux Oscars est En route pour Istanbul, le dernier de Rachid Bouchareb qui n'évoque pas l'Algérie là encore, mais la Belgique et la Syrie. Quand pourra-t-on présenter un film algérien qui parle d'une histoire algérienne avec un décor algérien, réalisé par un cinéaste algérien et des comédiens algériens? La question est toujours d'actualité, 54 ans après l'indépendance.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha