Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Les démos algériens perdent les bouquets de Canal satellite et beIN Sports France

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Depuis quelque temps, les démos numériques algériens ne captent plus les bouquets Canal+ et beIN Sports. C'est désormais l'écran noir sur la majorité des démos numériques algériens. Que ce soit le démo Atlas 200 full HD de Cristor ou encore les démos Icone. Cette situation a encore provoqué une grande colère chez les téléspectateurs des programmes de beIN Sports France et du bouquet de Canalsatellite (Canal+, etc.). Seules quelques chaînes de la TNT française comme TF1, M6 et France télévisions ou encore les chaînes Orange sont en clair. Et pourtant, le démo Atlas 200 full HD de Cristor était considéré comme infaillible, il était considéré comme le Titanic du numérique, insubmersible. Depuis quelques jours les détenteurs de ces démos fabriqués en Algérie, qui ont croqué la majorité des chaînes cryptées, ont harcelé les revendeurs, surtout les vendeurs de matériel numérique pour tenter d'actualiser les codes et les logiciels piratés. Il y a quelques jours, la majorité des clients avait flashé ses démos à 1 500 dinars pour rester connectée aux programmes du bouquet Canal satellite ou celui de beIN Sports, avant de retomber dans le noir. Lors de sa commercialisation en 2012, en remplacement de Starsat, l'Atlas HD 200, une version remodelée de l'Atlas HD100, avait réussi à décrypter les codes des principales chaînes TV suivies par les Algériens, essentiellement françaises. Il offrait d'une part un accès direct à la TNT française, mais également aux chaînes cryptées du bouquet de Canal satellite (très suivies en raison de ses chaînes cinéma) et les autres bouquets italiens, hollandais et espagnols. Après une attaque des ingénieurs de Canal + et même de beIN Sports qui a signé un contrat avec une entreprise privée afin de lutter contre le piratage de ses tournois exclusifs dont les droits sont déjà détenus par le groupe, notamment les dernières éliminatoires de la Coupe du monde 2018, cette protection intervient après avoir constaté que des matchs ont été piratés pour le compte d'une nouvelle chaîne sportive saoudienne. C'est la société canadienne TMG qui a été choisie par beIN Sports pour déployer une stratégie efficace dans le but de lutter contre le piratage en ligne. Le contrat a été signé avec TMG, une société largement connue pour la protection contre les pirates informatiques, afin de mettre fin aux pénétrations qu'il a rencontrées lors des éliminatoires venant de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis dans les éliminatoires et les compétitions de la Coupe du monde zone asiatique, de 2018 à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha