Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Drahi concurrence Canal+ dans le cinéma et la production

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Altice, appartenant à l'homme d'affaires israélo-maroco-français Patrick Drahi a failli perdre son marché aux USA. En effet, la major américaine a signé avec la filiale du groupe français, devenu le 4e câblo-opérateur outre-Atlantique et qui expirait le 30 septembre. Disney souhaitait renégocier ses tarifs à la hausse et menaçait de retirer ses chaînes de l'offre d'Altice. Mais de l'autre côté, le groupe de Patrick Drahi s'y refusait, estimant que les performances des antennes de la major américaine étaient en régression.
Au final, les deux parties ont trouvé un terrain d'entente dans la nuit de dimanche à lundi. Disney va bien voir sa redevance augmenter. Patrick Drahi n'a pas la réputation d'être homme à gâter ses fournisseurs, bien au contraire. Il est plutôt connu pour renégocier systématiquement et à la baisse tous les contrats qui lui passent entre les mains. Altice, qui n'a pourtant pas la même puissance de feu que la major américaine, est aujourd'hui un acteur crédible sur le marché américain. Son offre de télévision payante, baptisée Optimum, compte actuellement 3,2 millions d'abonnés dans les quatre États que sont le New Jersey, New York, le Connecticut et la Pennsylvanie.Altice est en effet en plein conflit avec TF1, qui souhaite se faire davantage rémunérer pour ses contenus. Pour l'heure, les négociations sont toujours en cours.Entre-temps Altice a lancé à travers l'opérateur SFR, une chaîne de cinéma. Altice qui déploie un peu plus sa stratégie entre médias et télécoms attaque le cinéma, après l'information et le sport. Dédiée aux séries cette fois et lancée le 22 août dernier, la chaîne Altice Studio qui diffusera 400 films chaque année et deux nouvelles séries originales par mois. Un accord de trois ans passé avec NBC Universal lui permet de mettre la main en première exclusivité sur de prestigieuses franchises telles Fast & furious, Jason Bourne, Moi Moche et Méchant ou encore La Momie, ainsi que des séries premiums, à l'image de The Sinner. Et grâce aux partenariats noués avec plusieurs distributeurs français comme EuropaCorp de Besson, Gaumont, MK2 ou encore Wildside, Altice Studio pourra piocher dans leurs abondants catalogues. Un autre contrat, avec le studio américain Paramount, a également été signé, mais ne sera effectif que dans un an. C'est Canal+ et Orange qui seront gênés. D'ailleurs, l'homme d'affaires, franco-israélo-marocain Patrick Drahi, veut piocher là, Canal+ avait fait sa réputation. La production, il a déjà annoncé la production avec SBS du prochain film d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, Place publique. Objectif: produire «au moins trois films par an, plus des séries».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha