Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Le documentaire en débat au marché du doc de Sitges

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le documentaire est une occasion de présenter une vision sur le cinéma d'un pays, mais également sur le procédé audiovisuel qui est développé par certains pays. C'est ainsi que dans le cadre de certains festivals des conférences sont organisées sur le documentaire. C'est ainsi que lors de la 18ème édition du Medimed, le marché du documentaire euro-méditerranéen, se tiendra du 12 au 15 octobre à Sitges, en Catalogne et organisera comme chaque année la programmation du Medimed qui fait la part belle aux sessions de pitching, qui permettent à des réalisateurs et producteurs de présenter leurs projets de films documentaires devant un panel d'acheteurs, de diffuseurs, de distributeurs... 29 projets en provenance de 16 pays d'Europe et du sud de la Méditerranée ont été sélectionnés pour participer au Pitching Forum, qui se déroule en trois temps, les 13, 14 et 15 octobre en cours. Tous ces documentaires sont à l'heure actuelle en phase de développement et ont été choisis en fonction de leurs ambitions créatives ou pour leur volonté de s'écarter des canons télévisuels.
En parallèle, 18 projets prendront part au «Speedy Pitch» (des présentations de 10 minutes) tandis que le «Anti-Pitch», les 13 et 14 octobre, est réservé à des projets dont la production est quasiment achevée et qui visent un public international.
Une centaine de réalisateurs et de producteurs dont des Algériens sont attendus, ainsi qu'une soixantaine de diffuseurs. Plusieurs experts internationaux participent également au Medimed dans le cadre des ateliers et des quatre conférences qui seront animées sur les thèmes suivants: «Les nouveaux outils numériques: noKzeDoc, une plate-forme documentaire novatrice. «Qu'est-ce que le service de marketing production?», «Les nouveaux modes de distribution», «Les programmes IDA et les opportunités de financement aux Etats-Unis». Le documentaire demeure le seul format qui est facile à vendre et à distribuer dans les salles et les chaînes de télévision. La facilité de sa production, mais aussi la qualité de quelques sujets ont été un impact assez fort afin de convaincre certains responsables de télévision d'acheter des docs. Il est clair que pour réaliser certains documentaires les montages financiers sont importants afin de préparer le tournage mais également régler certains détails de la production. Ce genre de réunions organisées dans un cadre professionnel permet aux réalisateurs de certains pays qui n'ont pas de financement de présenter également leurs projets et de préparer leur avenir audiovisuel. Le pitching est une manière de préparer la présentation du documentaire aux producteurs et aux distributeurs.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha