Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Le groupe Canal + "recolonise" l'Afrique avec la fibre optique

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le groupe français Canal+ a lancé sur le marché ses premiers tests commerciaux de triple play. Après l'obtention de la nouvelle licence du Groupe Vivendi Africa (GVA) au Gabon, qui lui permet de déployer la fibre optique jusque dans les domiciles, Canal + se déploie en force en Afrique.
En effet, le Groupe Vivendi Africa (GVA), nouvel acteur sur le marché des télécommunications en Afrique, lance sa première offre Internet très haut débit par fibre, Canalbox, en partenariat commercial avec le groupe Canal+. GVA investit dans son propre réseau et en assure la construction et l'exploitation. Le très haut débit à destination du grand public et des entreprises va révolutionner l'accès à Internet en Afrique. Déjà disponible à Libreville, le réseau Ftth Canalbox (Fiber to the home-Fibre à domicile) sera déployé prochainement dans plusieurs autres pays d'Afrique.
GVA bénéficie de l'expertise forte du groupe Canal+ en Afrique, en s'appuyant sur la puissance de la marque, un réseau commercial très important de boutiques et partenaires distribuant déjà les produits du groupe Canal+ et une qualité de service premium.
Vivendi, le groupe propriétaire de Canal+ Afrique possède actuellement 1 million d'abonnés sur le Vieux Continent en développant une stratégie de colonisation depuis son installation, notamment au Sénégal. Au Sénégal, le groupe français est présent clandestinement il y a plus de 20 ans, depuis sa convention signée avec le gouvernement sénégalais Diouf renouvelé en décembre 2011.
Avec des partenariats en compagnie d'autres multinationales françaises comme Orange et les opérateurs télécoms, Canal + «recolonise» l'espace audiovisuel africain avec des moyens sans commune mesure avec ceux des opérateurs locaux qui pataugent dans des difficultés. Sur le plan éditorial, Canal+ mise également sur un renforcement de sa programmation africaine: Talents d'Afrique sur les champions du foot, la coupe d'Afrique des nations, le magazine Réussir coproduit avec Jeune Afrique ou encore le cinéma africain. Mais il rêve surtout d'élargir sa fenêtre avec des contenus spécifiques.
Dans la stratégie de recolonisation culturelle, Canal + a depuis 2014 décidé de créer «ses propres chaînes» en Afrique. Ainsi après le projet «A+», le groupe français vient de lancer une chaîne sportive africaine et prévoit d'éditer des chaînes sur des séries thématiques, du cinéma et du divertissement. Si la stratégie de Canal + aboutit, la TNT va entrer dans son escarcelle et lui donner toute notre souveraineté audiovisuelle et culturelle.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha