Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Tarak Ben Ammar aux commandes de Weinstein Company

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. En effet, le célèbre producteur tunisien Tarak Ben Ammar et actionnaire de Nessma TV a été désigné par les actionnaires comme le patron du géant TWC après la mise à l'écart de Harvey Weinstein, éclaboussé par le scandale du harcèlement sexuel.
The Weinstein Company l'une des sociétés américaines de production et de distribution de films les plus cotés aux USA, a été créée par les frères Harvey et Bob Weinstein en 2005, après leur départ de Miramax Films, qu'ils avaient créée en 1979 et qui avait été rachetée par The Walt Disney Company en 2003. Dimension Films, ancienne filiale de Miramax, spécialisée dans les films de genre, fait maintenant partie de la Weinstein Company.
Weinstein Company (TWC) qui est affaiblie financièrement et médiatiquement a annoncé, lundi 16 octobre 2017, une injection de capital de la part de la Colony Capital, devenue actionnaire majoritaire dans la société et a placé Tarak Ben Ammar, à sa tête pour la sauver.
Dans sa déclaration, Tarak Ben Ammar, directeur de la TWC, a indiqué qu'il parlait «au nom du conseil d'administration» de la compagnie pour exprimer la satisfaction du groupe de voir se réaliser cette opération de sauvetage financier conclue avec la Colony Capital, filiale de capital de risque de la Colony NorthStar. La firme internationale de fonds d'investissement privés basée à Los Angeles a été le résultat d'une négociation marathon, menée par Tarak Ben Ammar et le président de la Colony, Tom Barrack, citoyen américain d'origine libanaise qui a racheté le premier studio de la TWC, Miramax de Disney et s'est récemment encore plus fait remarquer en devenant un ami très proche et conseiller du président américain Donald Trump.
Bref, Tarak Ben Ammar se place désormais en véritable figure de proue de la TWC à un moment où ce géant de la production cinématographique mondiale tente de sauver sa mise financière et de soigner sa réputation à la suite de l'avalanche d'accusations de harcèlement sexuel qui s'est abattue sur Harvey Weinstein, fondateur avec son frère Bob de la TWC, en 2005.
Tarek Ben, Ammar a commencé sa carrière en assurant la production déléguée en Tunisie pour Star Wars. conseiller de Rupert Murdoch, de Berlusconi et de Bolloré, il est à présent à la tête de la TWC. Producteur averti, visionnaire médiatique, le neveu de Bourguiba a réussi à se placer dans le paysage médiatico-politique comme un acteur incontournable des paysages audiovisuels occidental et oriental.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha