Prévisions pour le 22 Novembre 2018

 Adrar Min 9 °C Max 24 °C
30
 Laghouat Min 2 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 7 °C Max 16 °C
30
 Biskra Min 10 °C Max 20 °C
30
 Tamanrasset Min 11 °C Max 27 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 18 °C
30
 Alger Min 11 °C Max 21 °C
30
 Saïda Min 8 °C Max 17 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 21 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 10 °C Max 22 °C
32
 Oran Min 11 °C Max 22 °C
30
 Illizi Min 14 °C Max 30 °C
34
 Tindouf Min 9 °C Max 23 °C
34
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 7 °C Max 21 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 20 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Justice League pourrait être interdit dans certains pays à cause de Gal Gadot

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Malgré son succès commercial (822 millions de dollars de recettes dans le monde), Wonder Woman, est à l'affiche du film la Justice League. Le film qui a été lancé cette semaine pourrait connaître la même polémique de Wonder Woman dans les pays arabes, puisque la comédienne israélienne Gal Gadot, y interprète un rôle important et les pays arabes avaient promis de mener la vie dure à l'actrice israélienne. Plusieurs pays arabes dont le Liban, les Emirats et l'Algérie avaient refusé de montrer le film en raison du soutien indéfectible de l'actrice américano-israélienne à la politique de colonisation d'Israël en Palestine. Si l'Algérie par le biais de son ministère de la Culture avait refusé d'accorder le visa d'exploitation à Wonder Woman, le film est en vente en DVD dans la capitale. Le film Justice League dans lequel Gal Gadot joue le rôle de Wonder Woman pourrait donc connaître le même sort que Wonder Woman. En tout cas, dans les pays arabes. Par ailleurs, il y a quelques jours, le tabloïd Page américain avait prétendu que la comédienne refusait de prendre part au film si le producteur Brett Ratner, accusé de harcèlement sexuel, en était toujours le producteur via sa société Ratpac. Le studio avait rompu les liens l'unissant au réalisateur de X-Men 3, comme annoncé lorsque les accusations à son encontre ont été formulées par plusieurs actrices. Alors que sa sortie américaine a été avancée, pour éviter la confrontation avec un certain Star Wars - Episode IX, le destin de Wonder Woman 2 semble menacé. L'expiration du contrat de Gal Gadot, inauguré avec Batman vs Superman portait sur trois films. Le studio va en effet devoir négocier avec une comédienne en position de force, grâce notamment au succès de Wonder Woman, et qui devrait voir son salaire bondir comme celui de Patty Jenkins. Celle-ci va devenir en pleine promotion pour le film Justice League, dans lequel elle apparaît sous les traits de la super-héroïne, l'actrice menacerait de quitter l'aventure si le producteur Brett Ratner était encore associé au projet, selon le site américain Page Six. Même si le film est une concentration de super-héros. Batman (Ben Affleck) recrute des super-héros afin de contrer un méchant, hargneux et très puissant, résolu à asservir l'univers en détruisant un bon morceau au passage. Superman étant décédé, il lui faut du lourd pour se débarrasser des monstres et de ses sbires ailés. Le film n'est pour le moment pas interdit dans les pays arabes mais ça ne saurait tarder.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha