Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Trump surfe sur la rivalié entre CNN et la FOX

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Officiellement, derrière chaque chef d'Etat dans le monde se trouve un média fort. Mais derrière le nouveau président américain se trouvent des médias. Donald Trump s'en prend toujours sur Tweeter à CNN, alors que la chaîne d'information a perdu beaucoup de son influence. Le président américain a toujours joué avec les médias et cette fois il place CNN contre la FOX.
Depuis un an, Donald Trump la classe dans les «faux médias» et la surnomme «la chaîne des informations frauduleuses» (Fraudulent News Network). Il s'en est pris à l'un de ses journalistes lors d'une conférence de presse et a retweeté, début juillet, une vidéo le montrant terrassant un homme au visage remplacé par le logo de CNN. Et aujourd'hui, même s'il n'est pas établi que le président ait pesé dans la balance, son administration semble prête à bloquer une fusion à 108 milliards de dollars entre la compagnie de télécommunications AT&T et le groupe de médias Time Warner à cause de la chaîne, qu'elle veut écarter du futur ensemble.
Depuis quelque temps c'est même la déroute. Des journalistes vedettes de CNN ont fini par répliquer aux tweets agressifs du président. «Nous devrions boycotter le faux média CNN», a riposté le président mercredi. Cette attaque en règle, dont même le New York Times détesté de Trump ne peut se prévaloir, pourrait laisser croire que CNN occupe une place centrale dans le paysage médiatique américain. Créée par le magnat des médias, Ted Turner, CNN fut quasiment seule en piste de 1980 et 1996, devenant une référence mondiale avec la première guerre du Golfe, en 1991.
La chaîne d'Atlanta a, la première, défini les Codes de l'information en continu, avec les «breaking news», les longs plateaux sur le terrain et les débats d'opinion parfois enflammés entre invités. Elle a inventé l'info spectacle tout en gardant une forme de sérieux, à l'ancienne, incarnée notamment par le présentateur austère Bob Cain. La chaîne a poussé les Arabes à créer leur propre télévision d'information continue Al Jazeera puis Al Arabiya. Mais dès 1996, la nouvelle venue, Fox News avec son style percutant, coloré, beaucoup plus agressif et éditorialisé, a changé la donne et pris en 2002 la tête des audiences des chaînes d'information américaines. Avec la dernière élection présidentielle, CNN est même passée derrière Msnbc, classée plutôt à gauche et restée longtemps troisième.
Sur la tranche-clé de 21h00 à 22h00, le présentateur vedette de CNN, Anderson Cooper, réalise souvent moins du tiers des audiences de Rachel Maddow sur Msnbc ou de Sean Hannity sur Fox News. Si la chaîne va bien financièrement et devrait dépasser le milliard de dollars de bénéfices cette année, elle n'a pas autant bénéficié de l'effet Trump que ses rivales. Dans cet univers partisan, la chaîne peine à redéfinir sa place, se voulant parangon d'objectivité tout en critiquant régulièrement l'administration Trump. Mais le président américain a toujours su jouer sur les deux plans

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha