Prévisions pour le 20 Novembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 21 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 16 °C
32
 Batna Min 4 °C Max 11 °C
30
 Biskra Min 8 °C Max 19 °C
34
 Tamanrasset Min 17 °C Max 25 °C
26
 Tlemcen Min 7 °C Max 13 °C
12
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
12
 Saïda Min 4 °C Max 13 °C
30
 Annaba Min 11 °C Max 19 °C
12
 Mascara Min 7 °C Max 18 °C
12
 Ouargla Min 13 °C Max 22 °C
34
 Oran Min 11 °C Max 19 °C
12
 Illizi Min 18 °C Max 27 °C
26
 Tindouf Min 10 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 5 °C Max 13 °C
30
 Mila Min 8 °C Max 16 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 17 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Al Jazeera dans les bagages de Macron à Alger

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Alors que les médias français étaient concentrés sur le problème des visas, pour les journalistes français pour la plupart d'origine algérienne, une télévision arabe s'est ajoutée dans la délégation des journalistes français venus de Paris sans faire de bruit. Il s'agit du directeur du bureau de Paris de la chaîne qatarie Al Jazeera, Ayach Derradji, qui avait un passeport algérien et qui n'avait besoin que d'une autorisation pour faire des reportages en Algérie avec le logo bleu et jaune de la petite île du golfe Persique. L'excuse des Français est toute trouvée puisque le président français devait s'envoler après son escale en Algérie, vers Doha. Le journaliste algérien, patron du bureau d'Al Jazeera dans la capitale française, devait donc accompagner les journalistes français qui couvraient la visite du président français au Qatar. C'est donc la première fois que les autorités algériennes autorisent la chaîne du Qatar à travailler à Alger en dehors des échéances électorales algériennes depuis que son bureau à Alger a été fermé en 2000. Le patron d'Al Jazeera à Paris a souvent couvert les élections présidentielles et les élections législatives sans que le bureau ne soit réouvert. A partir de 2013, les relations d'Alger avec Al Jazeera se sont encore détériorées, après l'affaire de beIN Sports et les droits télé. Après que l'Entv eut diffusé la retransmission d'un match sans l'autorisation d'Al Jazeera Sport, Doha avait fait du chantage en menaçant l'Algérie de poursuites judiciaires, si le bureau d'Al Jazeera Sport et de beIN Sports n'était pas réouvert. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal avait même rencontré Nasser El Khelaïfi afin de tenter de régler le problème. L'affaire s'est par la suite dégelée et la chaîne qatarie avait obtenu l'accréditation d'un correspondant juste pour la Coupe du monde de 2014, au Brésil son accréditation n'ayant jamais été renouvelée. Par ailleurs, le président Macron avait obtenu l'autorisation de ramener le correspondant d'Al Jazeera à condition que celui-ci ne critique pas l'Algérie, ce qui a été fait puisque les reportages d'Al Jazerra sur la visite de Macron à Alger ont été très corrects. Les relations entre Al Jazeera et la France sont meilleures et encore plus après la visite de Macron à Doha. De plus, Ayach Derradji, qui est un ancien journaliste de l'Entv, connaît assez bien les sensibilités en Algérie et ne s'est pas aventuré à jouer le héros contre les autorités algériennes, puisqu'il garde de solides relations avec les responsables algériens. Parfois Doha le sollicite pour faire des reportages sur l'Algérie à partir de Paris. La France, qui est devenue un partenaire de taille pour le petit émirat du Qatar, garde de solides relations médiatiques, culturelles et surtout économiques, ce qui a fait que Macron est aux petits soins avec le chef du bureau d'Al Jazeera à Paris.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha