Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Quand Sofiane Dani impose le divertissement sur Echourouk TV

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Le divertissement pouvant être vu par tous, rassemble la famille, tandis que la culture, rejetée par certains, la divise.» Bernard Pivot

La télévision ce n'est pas seulement de l'info. Le divertissement demeure le seul programme qui meuble les soirées des téléspectateurs quand on est en panne de films et d'actualités. Et comme en Europe et plus particulièrement en France, l'émission de divertissement la plus regardée en Algérie à la télévision et surtout sur Youtube c'est l'émission de Sofiane Dani, Vendredi machi Adi (La version algérienne du concept de Arthur sur TF1 Vendredi tout est permis). L'émission de Sofiane Dani bat tous les records d'audience, au grand bonheur de son producteur et animateur. Sofiane Dani qui a stoppé l'émission de jeu (Edi oualla khelli) «Deal or no deal» pour se consacrer entièrement à l'émission de divertissement qui fait énormément rire et surtout offre un espace de délire pour tous les artistes et surtout les comédiens du pays. Le plus délirant demeure Adoula, l'abonné de l'émission, mais aussi le Youtubeur Hasnaoui, la comédienne Yasmine Farrah ou encore Zoubir Belhour, Merouane Guerrouabi, beaucoup d'artistes font leur armes dans cette émission. Des stars du rire et de la comédie qui ont fait un tabac à l'émission. Il est clair que l'émission de divertissement est la seule émission qui a réussi à divertir le téléspectateur algérien, connu pour son exigence. La majorité des émissions concoctées par les autres chaînes, notamment celles d'El Djazaïria TV tente d'introduire des comiques ou l'élément comique pour faire le buzz, alors que l'émission est consacrée au talk-show. L'absence de concepts clairs dans une émission de talk-shows en Algérie est généralement politique, c'est le cas notamment de l'émission «Impossible» sur Beur TV ou encore l'émission de talk-show d'El Djazaïria TV. Mais la majorité des chaînes privées algériennes n'achète pas les émissions de divertissement en raison de la difficulté de trouver un décor et surtout un concept. La chaîne Echourouk TV a réussi à s'imposer comme la télévision du divertissement en Algérie en copiant le modèle de MBC, un groupe saoudien très conservateur qui a compris qu'il faudrait divertir le peuple arabe pour l'éloigner de la contestation et de la révolution. C'est finalement la chaîne d'info Al Jazeera qui l'a réveillé. Mais MBC a poursuivi sa politique de divertissement en important en masse les feuilletons turcs et produisant des émissions de musique comme «The Voice ou Arab Got Talent», qui sont financées par les Saoudiens et les Emiratis mais produits par les Libanais et les Egyptiens. Le divertissement demeure le seul programme valide pour les télévisions arabes comme il l'a été en Amérique.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha