Prévisions pour le 17 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
34
 Laghouat Min 5 °C Max 17 °C
32
 Batna Min 2 °C Max 11 °C
32
 Biskra Min 5 °C Max 21 °C
32
 Tamanrasset Min 6 °C Max 20 °C
32
 Tlemcen Min 7 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
34
 Saïda Min 4 °C Max 14 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 17 °C
30
 Mascara Min 7 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 7 °C Max 18 °C
32
 Oran Min 10 °C Max 17 °C
30
 Illizi Min 3 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 18 °C
28
 Khenchela Min 2 °C Max 12 °C
32
 Mila Min 6 °C Max 15 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 19 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

L'Algérie a-t-elle abandonné le projet de la TNT?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Alors que le projet de la TNT en Algérie a été totalement abandonné, les pays africains se dotent de cette technologie pour améliorer leurs contenus et surtout faire face à la concurrence extérieure.
Le dernier pays en date à se doter de la télévision numérique terrestre, est le Burkina Faso. En effet, ce pays dispose depuis vendredi de la télévision numérique terrestre (TNT), devenant le premier Etat d'Afrique de l'Ouest à basculer vers cette technologie qui permet de diffuser plusieurs chaînes en qualité numérique sur une seule fréquence. Plusieurs fois annoncé puis reporté, le lancement de la TNT a nécessité 70 millions d'euros d'investissements. Il concerne une quinzaine de chaînes pour le moment. La Société burkinabée de télédiffusion (SBT), assure la diffusion en numérique des programmes radiophoniques et télévisuels. La TNT est actuellement à un taux de couverture de 70% du territoire local. Avec 35 stations dont 28 sont déjà opérationnelles, cette technologie favorisera aussi une meilleure couverture télévisuelle du territoire. Selon elle, plusieurs chaînes gratuites nationales peuvent déjà être visionnées sur la TNT, citant les télévisions publiques (RTB et RTB2) et privées (BF1, Canal 3, TV Al Houda, TV Maria, Impact TV, Smtv, CVK, El-Béthel, Burkina Info, TVZ) qui émettaient déjà en analogique. Deux autres chaînes, 3TV et Omega TV, en phase d'essai, s'ajouteront à ce groupe qui «atteindra prochainement la vingtaine», a-t-elle précisé.
Le gouvernement burkinabé a consenti une exonération douanière des importations de décodeurs TNT et a fixé aussi un prix plafond maximal sur le décodeur de base de 15 euros.
La période où coexisteront analogique et numérique va durer six mois, avant la diffusion exclusive en TNT qui fera du Burkina le premier pays de la région à mettre en oeuvre cette nouvelle technologie, après avoir été pionnier de la télévision en Afrique de l'Ouest, avec la toute première chaîne publique créée en 1963. Le voisin, la Côte d'Ivoire, devrait lancer la TNT d'ici la fin de l'année 2017. Si l'Algérie a abandonné le basculement de l'analogique vers le numérique, c'est essentiellement en raison de la nouvelle politique audiovisuelle dans le pays. Depuis 2012, plusieurs chaînes de télévision algériennes émettant de l'étranger se sont imposées sur le territoire national. Cette situation a totalement bouleversé les projets concernant l'Etat algérien, qui a décidé de consacrer tout son budget au financement des nouvelles stations. L'Entv, la chaîne historique de télévision publique poursuit son cheminement avec la chaîne terrestre, tout en ayant une déclinaison satellitaire et une déclinaison numérique HD avec diffusion 16/9, sur la A3. De plus, le gouvernement n'avait pas besoin, comme les pays en Europe, de doter le citoyen d'un décodeur TNT. C'est lui-même qui l'achète chez le vendeur privé à plus de 30 dollars. Autant dire que le gouvernement se frotte les mains en voyant que le téléspectateur algérien ne revendique pas la TNT algérienne dans son foyer car il n'est pas demandeur.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha