Accueil |Culture | L'Ecran libre |

L'Emirati OSN effacé par beIN Group dans la télévision payante

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

C'est connu, la région Mena n'est pas très dépensière en matière de télévision. La télévision payante a en effet du mal à gagner des marchés dans les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique, et les prévisions dévoilées par Digital TV Research montrent que cette tendance se maintiendra au cours des prochaines années. Dans les 13 pays arabophones où l'étude a été menée, les revenus de la télévision payante augmenteront de 24%, passant de 1,18 milliard de dollars en 2017 à 1,46 milliard de dollars en 2023, malgré une hausse de 47% des abonnements à la télévision payante, pour atteindre 5,84 millions. Si les abonnements augmentent plus vite que les revenus, cela signifie donc que le revenu moyen par utilisateur (Arpu) va baisser. Digital Research rappelle les raisons expliquant la vie dure que connaît la télévision payante dans cette région: la réception en clair, encore privilégiée dans de nombreux foyers, et le piratage. Le rapport met également en avant la concurrence qui ne cesse de croître dans ces pays, d'abord entre les bouquets qatari beIN et émirati OSN, mais aussi face à la multitude de plateformes Svod qui ont été lancées ces dernières années. L'Emirati Orbit Showtime Network (OSN, stylisé en osn) est un bouquet de télévision par satellite avec engagement, servant le Maghreb et le Moyen-Orient lancé en 2009, après la fusion d'Orbit et de Showtime Arabia, les deux réseaux de télédiffusion les plus larges dans la région. Aujourd'hui, OSN compte plus de 145 chaînes et services, dont 58 en haute définition (HD) en langues arabe, anglaise ou encore filipino, et est disponible dans plus de 24 pays. Pour sa part, beIN Média Group, le groupe de médias qatarien international, fondé le 8 janvier 2014 après la séparation avec l'autre géant médiatique Al Jazeera. Le groupe dont le siège est à Doha (Qatar) est dirigé par Nasser Al-Khelaïfi, également patron du club le PSG en France et est le propriétaire indépendant du réseau de sports de diffusion internationale, beIN Sports. BeIN Média Group est présent dans 34 pays sur cinq continents, et diffusant plus de 60 chaînes. Depuis quelque temps ses plates-formes, très axées sur le divertissement, rivalisent davantage avec OSN qui a du mal à dépasser le million d'abonnés - qu'avec les offres beIN, plus tournées vers le monde. Dataxis vient de révéler que le nombre d'abonnés a augmenté de 60 millions à l'échelle globale entre le 3e trimestre 2016 et le 3e trimestre 2017. Il existait ainsi, fin septembre 2017, 1,07 milliard de clients à la télévision payante (+1,2% en un an), dont 62% se situent dans la région Asie-Pacifique, près de 20% en Europe et seulement 3% dans la région Afrique-Moyen-Orient. Quant au continent américain, tant la partie Nord que l'Amérique latine ont connu une faible croissance au cours de cette période. L'analyse indique que l'OTT linéaire est le mode de réception le plus populaire en Asie-Pacifique, en Europe et en Afrique-Moyen-Orient, avec une croissance de 13% sur un an. La tendance de la télévision payante dans la région Mena est donc loin des chiffres mondiaux, mais elle est en forte hausse.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha