Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 25 °C
30
 Laghouat Min 10 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 5 °C Max 13 °C
28
 Biskra Min 12 °C Max 18 °C
12
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 15 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 18 °C
47
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 16 °C
12
 Oran Min 12 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 18 °C Max 24 °C
30
 Tindouf Min 10 °C Max 22 °C
28
 Khenchela Min 6 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 17 °C
28
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
28
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

El Djazaïria One, une chaîne qui n'est pas arrivée première

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Quand El Djazaïria TV est devenue El Djazaïria One c'est essentiellement pour changer d'identité éditoriale et surtout visuelle. Mais surtout avec l'ambition de devenir première chaîne du pays. Ce n'est pas l'arrivée des deux nouveaux propriétaires Ould Zemirli et Ayoub Issiou, qui ont apporté le changement tant attendu dans la chaîne à vocation nationale. C'est plutôt l'arrivée des deux compères Mohamed Daâs, ex-directeur de communication et de marketing de l'opérateur Mobilis et Samir Boudjadja ex-directeur commercial et marketing de la chaîne Echourouk TV, qui a véritablement bouleversé le champ de vision de cette télévision. Ces deux managers n'ont aucune formation pour gérer une télévision, mais connaissent parfaitement les coulisses de la production. Mohamed Daâs, était journaliste à la Radio nationale et Samir Boudjadja était journaliste au quotidien Echourouk. Il y a dix ans ils n'avaient pas l'ambition de diriger une télévision. L'un espérait diriger la radio, l'autre un journal. L'ouverture du paysage audiovisuel leur a permis d'envisager de nouvelles perspectives. Mais le dénominateur commun de ces deux hommes que tout sépare est le montage financier pour une production audiovisuelle. Pour ce faire, ils ont besoin de se reposer sur le carnet d'adresses d'une agence de publicité: Media Algeria appartenant à Riad Aït Aoudia. Cette dernière convient aux annonceurs pour le choix des programmes. Pour le moment El Djazaïria One est la télévision qui a lancé le plus grand nombre d'émissions et de programmes et cela sans verser un dinar, seulement avec des sponsors. C'est le cas de l'émission de Yed Fel Yed, qui regroupe un important nombre de sociétés de construction et de l'électroménager, Miss Shopping, une émission de beauté animée par l'épouse d'un ex-directeur adjoint chez un important opérateur, une version algérienne de l'émission On n'est pas couché (Mazal El Hal) animée par l'ex-présentateur de la matinale de Echourouk News, débauché de la chaîne de Ali Fodil alors qu'il venait d'entamer sa saison. Mais aussi l'émission de sport Ghir Footha animée aussi par l'ancienne présentatrice d'émission de Echourouk TV. Cette dernière a choisi El Djazaïria One sur les conseils de Ould Zemirli, président du NAHD et membre du Bureau fédéral de la FAF. Il est clair que Samir Boudjadja a réussi à convaincre tous les bons éléments recrutés par Echourouk TV de le suivre sur El Djazaïria One. Le divertissement et la production sont la force de Boudjadja, mais la faiblesse de Daâs qui reste concentré sur la ligne éditoriale de la chaîne. Il faut dire que Daâs qui a gardé ses relations avec le monde politique et des affaires, souhaite un jour lancer sa propre chaîne. El Djazaïria One dont il est DG n'est qu'une étape.
De toute l'équipe qui a commencé sur El Djazaïria TV seul Mohamed Soltani est resté de l'équipe d'origine. Le relookage de la chaîne a poussé Brahim Issiou, le frère du big boss, à s'occuper personnellement du rajeunissement de l'équipe d'El Djazaïria One. Pour le moment la chaîne est en progression, mais n'est pas dans le TOP Five qui reste dominé par le duo Echourouk TV et Ennahar TV.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha