Prévisions pour le 20 Octobre 2018

 Adrar Min 17 °C Max 27 °C
28
 Laghouat Min 10 °C Max 20 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 27 °C
30
 Tamanrasset Min 19 °C Max 31 °C
28
 Tlemcen Min 11 °C Max 25 °C
30
 Alger Min 15 °C Max 26 °C
32
 Saïda Min 13 °C Max 26 °C
23
 Annaba Min 17 °C Max 23 °C
28
 Mascara Min 12 °C Max 27 °C
32
 Ouargla Min 15 °C Max 28 °C
30
 Oran Min 16 °C Max 26 °C
30
 Illizi Min 20 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 14 °C Max 26 °C
32
 Khenchela Min 10 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 13 °C Max 23 °C
28
 Ghardaïa Min 14 °C Max 23 °C
28
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

La France veut créer un groupe audiovisuel radio et télé comme la BBC

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Alors que le monde de l'audiovisuel en France est sous le choc après l'annulation surprise du mandat de la présidente du Groupe, Marie-Christine Saragosse, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, propose que France Télévisions, Radio France et France Médias Monde (France 24, RFI...) aient une présidence commune, un peu à la manière de la BBC en Grande- Bretagne. Ces trois sociétés d'audiovisuel public ont, chacune, un président. Celui-ci serait remplacé par un directeur général qui serait sous le contrôle d'un président non exécutif unique. La ministre envisagerait même d'étendre cette direction commune à l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Cette démarche vise également à réduire les coûts dans le paysage audiovisuel privé qui est très secoué par les affaires.
Un président commun permettrait un pilotage d'ensemble, alors que le gouvernement demande de plus en plus aux sociétés de l'audiovisuel public de collaborer entre elles. En effet, France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l'INA ont, ensemble, lancé en 2016 France info, une offre d'information mêlant télévision, radio et numérique.
Et depuis octobre 2017, le ministère de la Culture a exigé des dirigeants de nouvelles coopérations et ont déjà proposé un projet de chaîne d'information locale associant France 3 et France Bleue, une plate-forme numérique culturelle autour de France Culture et France 5, un média Web destiné aux jeunes, qui s'appuiera sur la radio Mouv et France Télévisions...
Le dernier séisme qui a touché France Médias France a néanmoins mobilisé les syndicats de la SNJ et de la Cftc de France Médias Monde (France 24, RFI) qui ont exprimé leur inquiétude mercredi dernier, dans un contexte difficile pour l'audiovisuel public en passe d'être réformé.
Après la révocation du P-DG de Radio France, Mathieu Gallet, fin janvier et l'instruction en décembre dernier d'une plainte vieille de deux ans visant la nomination de Delphine Ernotte à France Télévisions, France Médias Monde se retrouve à son tour touchée. Le SNJ du Groupe, regrettant un «imbroglio administratif surréaliste», «s'interroge sur le calendrier de cette fin de mandat abrupte, alors que l'ensemble de l'audiovisuel public est amené à subir, très bientôt, de profondes transformations par la seule volonté du président de la République». Les deux syndicats demandent une pause dans la réforme de l'audiovisuel public, voulue par le gouvernement, le temps que le Groupe retrouve un dirigeant. La balle est désormais dans le camp du CSA, actuellement en charge des procédures de nomination. Marie-Christine Saragosse a fait savoir qu'elle serait «évidemment candidate» si une nouvelle procédure de nomination devait être lancée par le CSA. En attendant, un conseil d'administration extraordinaire devrait être bientôt réuni pour désigner le patron par intérim, le doyen des administrateurs, Francis Huss, explique France Médias Monde.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha