Prévisions pour le 14 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 5 °C Max 11 °C
23
 Batna Min 1 °C Max 8 °C
11
 Biskra Min 7 °C Max 13 °C
39
 Tamanrasset Min 6 °C Max 18 °C
26
 Tlemcen Min 4 °C Max 9 °C
30
 Alger Min 6 °C Max 15 °C
12
 Saïda Min 3 °C Max 8 °C
23
 Annaba Min 11 °C Max 13 °C
12
 Mascara Min 6 °C Max 11 °C
39
 Ouargla Min 11 °C Max 17 °C
23
 Oran Min 11 °C Max 16 °C
23
 Illizi Min 10 °C Max 21 °C
34
 Tindouf Min 11 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 1 °C Max 7 °C
11
 Mila Min 5 °C Max 13 °C
12
 Ghardaïa Min 7 °C Max 14 °C
23
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Pourquoi Canal+ abandonne le Maghreb

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le français Canal+, chaîne de télévision à péage, a annoncé hier son lancement en Birmanie et la poursuite de son offensive en Afrique subsaharienne francophone, où il vise 8 millions de foyers. Le Groupe a pour objectif d'accélérer sa croissance à l'international, alors que son nombre d'abonnés en France a encore reculé, en raison d'une baisse des abonnements directs (hors opérateurs). Mais pourquoi Vivendi, dont le patron Vincent Bolloré, vient d'ouvrir des bureaux au Maroc et en Algérie, zappe le Maghreb? En effet en octobre 2017, le Groupe Havas qui est dirigé par le fils de Vincent Bolloré, patron du Groupe Vivendi et propriétaire de Canal+ a annoncé l'acquisition de 49% des parts de deux agences basées en Algérie: Ganfood, agence de conseil et création, et HVS, agence média. Le fils du patron de Canal+, Yannick Bolloré, possède également une société de production cinématographique WY Productions, fondée en 2001 en association avec Wassim Béji, neveu du producteur franco-tunisien Tarak Ben Ammar. Pourquoi donc Canal + a abandonné son offre commerciale pour le Maghreb? Officiellement et selon Bertrand Meheut, P-DG du Groupe Canal+ de l'époque, la filiale de Vivendi qui avait estimé le marché maghrébin à près de 13 millions de foyers francophones, n'a pas dépassé le million: le chiffre d'abonnés étaient entre
50 000 et 100 000 clients, majoritairement en Algérie. Pour les responsables de Canal +, cet échec de stratégie est dû au piratage. Mais en réalité, l'offre Canal+ n'apportait pas grand-chose au téléspectateur maghrébin qui est très gourmand. L'absence de films récents, de matchs et de compétitions sportives intéressantes avait désactivé les principaux abonnés à la chaîne. Sans compter que l'offre était trop chère. Pis encore, Canal+ a perdu 52 000 abonnés en Afrique en 2017. Selon les chiffres publiés (étude arrêtée au 30 juin 2017), Canal+ compte 2 713 millions d'abonnés en Afrique subsaharienne. Ce sont 52 000 abonnés, soit 2% de moins que les 2,765 millions d'abonnés que comptait le Groupe en décembre dernier, lors de la publication des résultats du second semestre de 2016. Alors que la chaîne cryptée espérait reconquérir des téléspectateurs en Afrique et en Asie, Canal + perd encore
300 000 abonnés. Le Groupe Canal+ a continué à perdre des abonnés en France, l'an dernier, affichant un recul de quelque 300 000 abonnés directs sur 2017, a annoncé sa maison mère Vivendi jeudi dernier, à l'occasion de ses résultats annuels. Le Groupe, qui avait perdu environ un million d'abonnés en 5 ans, a refondu en 2016 son offre avec un éventail de nouveaux abonnements modulables, mettant fin à son offre unique à environ 40 euros. Il a par ailleurs, signé des accords de distribution avec les opérateurs, espérant élargir ainsi sa clientèle. Alors l'histoire de la Birmanie, «Canal+ Myanmar» qui a été lancée début février, grâce à des coentreprises créées avec le Groupe local Forever Group est un véritable leurre. La société compte déjà environ 100 000 abonnés, hérités des activités de son partenaire birman dans la télévision payante. Un chiffre qu'il espère faire grimper rapidement, dans un pays de près de 55 millions d'habitants, mais qui compte seulement 5,3 millions de foyers équipés d'une télévision, et où les bouquets payants sont très peu développés. La Birmanie est le deuxième pays d'Asie où le groupe s'est implanté, après le Vietnam où il comptait 789 000 abonnés fin 2017. Face à une compétition mondiale, notamment de Netflix, Canal + vise l'Asie et principalement les pays francophones.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha