Prévisions pour le 25 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 31 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 16 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 29 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 31 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

L'audiovisuel français perd ses têtes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une situation inédite dans l'audiovisuel public, trois patrons des principales institutions des médias lourds publics sont out. Le président du CSA et gendarme de l'audiovisuel français, Olivier Schrameck, est out en raison de soucis de santé et les annulations des mandats de Mathieu Gallet et de Marie-Christine Saragosse, ça fait un peu trop pour le secteur. Depuis, trois doyens pilotent pour quelques semaines le CSA, Radio France et France Médias Monde. Cette situation intervient au moment où le président français Emmanuel Macron eut critiqué l'audiovisuel public. Cette situation l'arrange donc, puisqu'il serait loin d'intervenir pour faire le ménage. Il a néanmoins son mot à dire dans la nomination. Depuis ce lundi 26 février 2018, Nicolas Curien, 67 ans, préside le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), en remplacement d'Olivier Schrameck, qui sera indisponible plusieurs semaines pour raisons de santé, a annoncé un communiqué du régulateur de l'audiovisuel dans un court message sur son site, sans préciser la durée.
Les statuts du CSA prévoient en effet, qu'en cas d'«empêchement» du président, quelle qu'en soit la cause, ses fonctions soient exercées par le doyen en âge des membres du conseil. Après avoir révoqué Mathieu Gallet de Radio France et démis de ses fonctions Marie-Christine Saragosse de France Médias Monde après une erreur administrative, le CSA doit, en effet, nommer deux nouveaux patrons des groupes de l'audiovisuel public d'ici fin avril. Jusque-là, la Maison rouge est pilotée par l'ex-DRH âgé de 69 ans, Jean-Luc Vergne, et l'audiovisuel extérieur de la France par Francis Huss, 85 ans, de l'Assemblée des Français à l'étranger. Il y a urgence puisqu'il faudrait une nomination au plus tard le 14 avril 2018 du remplaçant de Mathieu Gallet. Le président de Radio France avait été révoqué le 31 janvier 2018 après sa condamnation en première instance pour des faits de favoritisme, lorsqu'il dirigeait l'Institut national de l'audiovisuel (INA).Dans la même période, les sept membres du CSA, sous la direction de Nicolas Curien, procéderont à la nomination du président de France Médias Monde (France 24, RFI, Radio Monte-Carlo Doualiya). Nommée à un second mandat à l'automne dernier, Marie-Christine Saragosse a vu celui-ci annulé le 13 février 2018, en raison d'un oubli de déclaration de patrimoine et d'intérêt: elle aurait dû spontanément remplir, à une date donnée, ces documents en ligne et sans relance de la part des pouvoirs publics. Une nouvelle procédure dont elle ignorait l'existence.
La procédure prévue est la même que celle de Mathieu Gallet, à quelques jours d'intervalle près, puisque les candidatures devront être reçues d'ici au 23 mars 2018. La liste des candidats sera connue le 11 avril, soit une semaine avant leurs auditions, pour une nomination au plus tard le 21 avril 2018. Cette double nomination intervient alors que le gouvernement et les parlementaires préparent une vaste réforme de l'audiovisuel public, dont l'un des aspects prévoit d'adapter les pouvoirs du CSA à l'ère numérique. Mais après cette situation, l'audiovisuel français ne sera jamais comme avant, il devrait s'adapter à la nouvelle situation audiovisuelle française tout en gardant ses liens politiques.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha