Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Quand l'Internet et le câble donnent une renaissance à la télévision

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Après l'affaire TF1, on se rend de plus en plus compte de l'importance de l'Internet et du câble dans le foyer familial. Cela s'ajoute à la concurrence très avenante des plateformes vidéo, qui occupent de plus en plus d'espace dans les ménages. Selon le dernier rapport de Strategy Analytics, le nombre de ménages dans le monde qui paient pour recevoir des services de streaming vidéo tels que Netflix et Amazon Video a franchi la barre des 250 millions. Et ce nombre devrait atteindre les 300 millions d'ici la fin de cette année 2018 et plus de 450 millions d'ici 2022, précise la même étude. Toujours selon ce rapport, les dépenses mensuelles moyennes des ménages pour les services de vidéo en continu ont augmenté de 5% en 2017 pour atteindre 9,46 dollars, sachant que les ménages ont utilisé en moyenne 1,39 service. Les États-Unis sont le pays avec le taux le plus élevé de pénétration de ces services de streaming, avec 59% du total des foyers. La France, elle, se situe dans les 14%. NPA Conseil et Harris Interactive avaient lancé en 2018 le premier outil de mesure quotidienne de la consommation de SVoD qui indique une hausse de 25% de ce mode de consommation des contenus en 4 mois en France. Les résultats obtenus au cours des deux premières semaines (38 000 répondants entre le 1er et le 14 janvier), offrent une première photographie de l'évolution des usages: volume de consommation, part des différents genres de programmes (cinéma, animation, séries...), écran utilisé (smartphone, PC, tablette, TV), nombre de personnes participant au visionnage, part dans les usages des différentes plateformes, classement des programmes les plus visionnés... Ainsi, c'est aux Etats-Unis que le marché global de la vidéo et de la télévision payante poursuit sa croissance et devrait atteindre les 140 milliards de dollars d'ici la fin 2018, précise Futuresource Consulting. Une croissance, en grande partie obtenue grâce à l'augmentation de l'Arpu - c'est-à- dire des dépenses de consommation en vidéos - plutôt qu'à la croissance des abonnés, et qui reflète une contribution de plus en plus significative de la SVoD. Futuresource estime qu'il existe aujourd'hui 125 millions d'abonnements à la VoD par abonnement aux Etats-Unis et que la tendance à la hausse devrait se poursuivre en 2018 grâce notamment à l'expansion rapide de services mis en place par des plateformes comme Amazon Channels. Et l'un des programmes les plus regardés aux Etats-Unis c'est Super Bowl. Les chiffres des audiences de la dernière édition de cette manifestation, et diffusés par NBC, ont réuni un total de 106 millions de téléspectateurs sur l'ensemble des plateformes: télévision, NBCSports.com, via l'application NBC Sports et sur les différents services mobiles. Autre chiffre intéressant: 103,4 millions concernent la seule diffusion télévisée sur NBC, faisant entrer ce match dans le Top 10 des programmes les plus regardés dans toute l'histoire de la télévision américaine. Cette audience représente également une augmentation de 20% par rapport au précédent Super Bowl disputé entre ces deux équipes, en janvier 2005 (86,1 millions de téléspectateurs). Et c'est grâce notamment au câble et à l'Internet que la télévision va survivre au changement.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha