Prévisions pour le 25 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 22 °C Max 30 °C
23
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 18 °C Max 29 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
34
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 34 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 24 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 24 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 31 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Le Caire et Doha prennent en otage 90 millions de téléspectateurs égyptiens

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Décidément, rien ne va plus entre beIN Sports et l'Etat égyptien. A l'approche du Mondial, le pouvoir égyptien est mis devant une difficulté de taille. Comment diffuser les matchs de l'équipe des pharaons? La guerre médiatique et diplomatique entre le Qatar et l'Egypte qui s'est pliée aux décisions de l'Arabie saoudite d'exclure le petit royaume du Conseil du Golfe. En effet, en juin dernier, l'Egypte, l'Arabie saoudite, Bahreïn et les Emirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, en accusant Doha de soutenir des groupes extrémistes, dont le mouvement des Frères musulmans et le président élu Mohamed Morsi, devenu ennemi public numéro un des autorités du Caire et condamné à mort. Pour faire pression sur le Qatar, le pouvoir égyptien se prépare à sortir l'arme juridique, ainsi lundi dernier un tribunal de commerce égyptien a condamné le président de beIN Sports, Nasser Al Khelaïfi, à une nouvelle amende de 18 millions d'euros pour «violation de la loi» sur la concurrence.
Les autorités égyptiennes reprochent au groupe de Nasser Al Khelaïfi, la vente groupée de championnats, alors que chacun d'eux «représente un produit distinct et n'est relié d'aucune façon aux autres». Cette pratique est considérée comme contraire aux lois sur la concurrence sur un marché de plus en plus dominé par beIN.
En 2014, accusé par la même entité publique «d'abus de position dominante», beIN Sports avait réussi à trouver un accord à l'amiable. Cette fois, cela semble impossible dans un contexte marqué par le refroidissement des relations diplomatiques entre l'Egypte et le Qatar.
Mais pour d'autres observateurs, cette décision de justice pourrait être une arme de chantage des Egyptiens pour pousser les Qataris à céder les droits de diffusion des matchs des pharaons durant la Coupe du monde en Russie. Les médias égyptiens ont même accusé les Qataris d'avoir cédé les droits des matchs aux Israéliens les droits d'images pour diffuser les matchs en arabe pour une partie de la région Mena.
Pour le moment, beIN Sports, au Qatar a rejeté la décision d'un tribunal égyptien d'infliger une nouvelle amende de plusieurs millions d'euros au groupe audiovisuel sportif, la deuxième affaire d'antitrust de ce genre en Egypte, cette année. Pour le Groupe qatari, ce jugement est lié à des allégations infondées de l'autorité égyptienne de la concurrence, qui n'ont aucun fondement factuel ou juridique. En attendant le règlement par la justice ou à l'amiable, entre le gouvernement égyptien et le Groupe qatari beIN Sports, c'est tout le peuple égyptien estimé à 90 millions de téléspectateurs, qui est pris en otage dans une guerre politique et d'intérêt.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha