Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Les Européens ne misent plus sur la TNT, mais sur la 5G

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Alors que les Africains misent sur la TNT, les Européens vont bientôt quitter le satellite pour une solution plus technologique et moins chère, l'Internet à travers les solutions qu'offre la 5G. Pour preuve, les dernières déclarations de Sébastien Soriano, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) qui dans un entretien paru sur le site Contexte, met un terme à la solution de la TNT hertzienne. Pour le patron de l'Arcep, l'avenir ce n'est pas la TNT. Selon lui, «il serait temps que l'État le dise clairement aux acteurs de l'audiovisuel, de façon à ce que chacun puisse s'organiser, prendre les décisions d'investissements et bâtir des modèles économiques». L'Arcep préférerait certainement utiliser les ressources hertziennes de la TNT pour développer la 5G, et notamment les accès Internet mobile. Il serait en effet possible de continuer de recevoir l'ensemble des chaînes de la TNT (et même plus) par satellite, mais au prix d'un bouleversement des habitudes de plus de la moitié des foyers. Déjà une étude du CSA publiée en décembre dernier, montre les faiblesses de la TNT, seules trois chaînes de la TNT gratuites sont rentables. Cet état de fait tient compte des finances des chaînes de la TNT en 2016 qui, malgré une progression globale de leur chiffre d'affaires, peinent à trouver un modèle économique viable qui leur permettrait de générer des résultats. Seules BFM TV, Gulli et 6ter tirent leur épingle du jeu et ne perdent pas d'argent. L'avenir est dans la 5G et la 4K. C'est pourquoi les fournisseurs de solutions médias à l'image de GlobeCast, s'associent à Cbtb, société américaine spécialisée dans les transmissions via IP, afin de développer un concept révolutionnaire de transport de signal. Prévu pour des événements temporaires, ce système permet aux médias, aux producteurs d'événements et aux fournisseurs de contenus de diffuser des vidéos en direct, via des transmissions de fichiers, Wi-Fi, 4K, 8K et 360 degrés, en utilisant la transmission par satellite IP native à partir de sites distants. Ce partenariat s'avère ainsi être une solution très efficace dans les zones où la connectivité est limitée, endommagée ou inexistante, permettant aux clients d'utiliser cette solution avec une grande variété de fonctions, comme le transfert de fichiers, la redondance de communications ou pour les services IT entre des sites distants. Pis encore, des applications Internet permettent de se connecter à des télévisions sans câble, c'est le cas de l'application Molotov qui permet désormais d'accéder à l'ensemble des chaînes de la TNT française partout dans l'Union européenne.Molotov applique une réglementation communautaire qui permet, à partir du 1er avril, à tous les Européens abonnés à un service proposant des contenus en ligne, de pouvoir continuer à accéder aux services souscrits partout dans les Etats membres de l'UE. Cela s'applique également à des services comme Netflix, MyCanal, Fransat Connect, beIN Sports Connect, SFR Sport ou encore OCS. Par ailleurs, Molotov annoncera d'ici la fin de l'année son lancement dans un pays limitrophe de la France. Alors à quoi cela sert-il d'acheter les signaux satellites, si l'on peut diffuser via Internet. Décidément, l'avenir est dans la 5G.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha